A trois jours de son voyage à Paris pour les commémorations de la Rafle du Vel’ d’Hiv’, j’ai reçu ce soir un bref appel du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, qui m’a annoncé que le cabinet avait acté la reconnaissance unilatérale des permis de conduire français en Israël !

Enfin, c’est fait !

C’est une demande que j’avais faite au début de cette année face aux difficultés d’avoir une reconnaissance réciproque entre la France et Israël.

Le Premier ministre  Benyamin Netanyahu s’y était engagé formellement dans son message de soutien du 24 mai dernier.

Le 25 juin dernier, il avait posé un ultimatum d’un mois au Ministre des Transports.

Il n’aura fallu que deux semaines.

Au nom de tous les Francais d’Israel, je tiens à le remercier d’avoir tenu parole.

Le Secrétaire général du Gouvernement, Tsakhi Braverman, m’a ensuite précisé le contenu de la nouvelle réglementation.

En substance : 
– Le permis de conduire français est désormais valide trois ans à compter de la date de l’alya
– La conversion sans examen du permis est automatique sur demande du titulaire auprès de l’administration du ministère des transports
– Le décret a été signé par le Ministre ce jour.

Ce règlement va entrer en vigueur dans les semaines à venir.

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, je vous informerai demain d’autres avancées majeures, que m’a communiquées ce soir Tsakhi Braverman.

Meyer Habib
Député de la 8eme circonscription des français vivant a l’étranger

4 Commentaires

Laisser un commentaire