Bitouah Leumi : pilier de la politique sociale du pays. Ou en êtes-vous avec cette institution ?Article Précédent
Ashdod : le Prochain conseil municipal c'est cette semaineArticle Suivant

La semaine de Ticha Beav | Lachon Hara – chapitre 8

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article

Dedier une halakha - Bandeau

#ChavouaTov

La semaine de Tich’a BeAv

Cette 3e période est appelé « la semaine de Tich’a BeAv », quelque soit le nombre de jours qui séparent Chabbat du 9 Av.

Vetements & Draps propres

On ne se vêtira pas de vêtements propres (qui après avoir été lavés n’ont pas encore été portés). De même, il est interdit de mettre des draps propres dans le lit la semaine de Tich’a beAv.

Afin de pouvoir changer de vêtements et de sous-vêtements lors de cette période, on portera pendant une demi-heure environ chaque vêtement propre avant le début de la semaine de Tich’a beAv. De cette façon, on aura suffisamment de vêtements dit « propres » mais déjà portés afin de pouvoir se changer lors de la semaine.

Lessives

Il est interdit de laver du linge, des nappes, des draps, etc. la semaine de Tich’a beAv. On a l’habitude de permettre de laver les vêtements des enfants de moins de 3 ans.

De même il est interdit de repasser la semaine de Tich’a BeAv.

Se doucher la semaine de Tich’a BeAv

Il est permis d’après les sefaradim de se laver uniquement à l’eau froide durant la semaine où tombe Tich’a beAv. Certains ont même la coutume d’arrêter de se laver depuis Roch ‘Hodech Av.

Se couper les cheveux & se raser

Il est interdit de se couper les cheveux et de se raser la barbe la semaine de Tich’a beAv. Les femmes ne sont pas concernées par cet interdit d’après le Choulkhan Aroukh.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

 


Lachon Hara – Chapitre 8

8/ Certains sont d’avis qu’il est permis de dire du lachone hara’ sur des gens qui se disputent continuellement (ba’alé ma’hlokète), aux conditions suivantes :

  1. Son intervention permettra de mettre fin à la dispute.
  2. Il sait de manière claire qu’il s’agit de gens qui se disputent continuellement.
  3. Son intention est constructive.
  4. Il n’a pas d’autre moyen de faire cesser la dispute.

9/ Les Anciens ont décrété de ne pas calomnier ni diffamer un mort. Ce décret porte même sur un ignorant ; à plus forte raison sur un sage en Torah et encore plus sur des paroles de Torah qu’il aurait prononcées.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

©LaQuotiHalakhique

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bank Discount
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël