Pourquoi entendre de bonnes nouvelles sur Israel ca en exaspère certains ? par Binyamin LachkarArticle Précédent
Tamar et Mohammad dans la top liste des prénoms de bébé en Israël pour 2017Article Suivant

‘Amida : « …haMelekh haKadoch » | Lachon Hara – Cas pratique (4/5)

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article

Dedier une halakha - Bandeau

‘Amida : « …haMelekh haKadoch »

Dès le soir de Rosh Hashana, on remplacera dans la Amida la conclusion de la 3e bérakha (bénédiction) par « …haMelekh haKadoch«  (le Roi Saint) au lieu de « …haEl haKadoch » (le D. Saint).

Si on se trompe et qu’on s’en rend compte :

  • immédiatement (le temps de dire « Chalom aleikha Rabbi ») : on rectifie en disant « …haMelekh haKadoch« .
  • après ce laps de temps : on devra reprendre la ‘Amida depuis le début.

A partir de Rosh Hashana et pendant les dix jours avant Yom Kippour, on rajoute également différents passages dans la ‘Amida (se référer à vos livres de prières). Nous les évoquerons en détails lors des Halakhot sur les Aseret yémé techouva (dix jours de pénitence).

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

Lachon Hara – Cas pratiques

8/ Avant la finalisation d’un chiddoukh (proposition de mariage), il est permis de dire au jeune homme que le père de la jeune fille le trompe en ce qui concerne la dot, s’il sait que le ‘hathan (jeune homme) n’aurait pas accepté le chiddoukh dans ces conditions et s’il sait également que le ‘hathan lui-même est parfaitement intègre avec son beau-père en tout point, sous réserve des conditions requises

  1. Qu’il le sache de façon certaine.
  2. Qu’il n’exagère pas.
  3. Qu’il agisse dans un but constructif.
  4. Qu’il n’ait pas d’autre moyen d’atteindre ce but constructif.
  5. Qu’il ne cause pas ainsi de tort mais seulement un manque à gagner.

9/ Une fois le chiddoukh finalisé, si le ‘hathan averti doutera seulement des propos ou bien qu’il s’enquerra auprès d’un tribunal rabbinique, il sera permis de lui rapporter l’information sous réserve des conditions rapportées ci-dessus. Mais si, étant averti, le ‘hathan se rétractera immédiatement du chiddoukh, il est interdit lui rapporter l’information.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

 

©LaQuotiHalakhique

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël