Amour et acceptation de soi, une conférence de Dina Darazi a Ashdod le 21 novembre prochainArticle Précédent
Ashdod : Une autre étape pour une ville intelligente !Article Suivant

Birkot Hacha’har (8/19) | Lachon Hara – Chapitre 6 (5/6)

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article

Dedier une halakha - Bandeau

Cette halakha est dédiée à l’élévation de l’âme de Mevorakh ben Itshak et Alice Bakouche.

Matir assourim & Zokef kéfoufim

Matir assourim
… qui délivres les prisonniers.

Zokef kéfoufim
… qui redresses ceux qui sont courbés.

Si on a inversé l’ordre et qu’on a dit la bénédiction Zoqef kéfoufim avant celle de Matir assourim, on ne pourra plus dire la bénédiction matir Assourim. En effet, il est plus grave d’être courbé que d’être enchaîné.

Même une personne alitée devra dire la bénédiction Zoqef kéfoufim malgré qu’elle ne puisse se relever car ces berakhot ont été instituées d’après les usages pratiqués par la majorité des hommes.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

Lachon Hara Chapitre 6

9/ Il est interdit d’accepter et de croire du lachone hara même lorsque les propos ne sont pas diffamatoires, par exemple de croire qu’untel n’est pas intelligent ou que ses ancêtres étaient des pécheurs etc.  En effet, dès lors qu’il est interdit de dire des propos car ils constituent du lachone hara, celui qui les entend n’est pas autorisé à y croire.

10/ S’il entend du lachone hara, il lui est interdit d’y croire. Néanmoins, il devra quand même prendre ses précautions au cas où les choses sont vraies et se protéger de la personne en question si elle est susceptible de causer du tort, à lui ou à d’autres.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

©LaQuotiHalakhique

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël