Santé : Une cornée artificielle Article Précédent
Balade découverte Mardi 16 janvier 2018 avec l'Espace FrancophoneArticle Suivant

Immobilier : De bons indicateurs économiques pour passer à l’achat !

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Immobilier : De bons indicateurs économiques pour passer à l’achat !

La baisse des prix des appartements de type F4 conjuguée à une baisse des taux d’emprunt au cours du troisième trimestre 2017 ont permis de faire baisser l’apport personnel requis de 50,000 shekels et les mensualités de 250 shekels.

Selon les chiffres de l’expert en chef de l’institut des Statistiques Alrov, qui travaille en collaboration avec le journal économique Calcalist, les taux d’emprunt ont connu une baisse au cours du troisième trimestre 2017 et ce pour la première fois depuis 2014.
Au cours de ce même trimestre, deux facteurs clefs ont facilité l’accès à la propriété foncière : la baisse des taux d’emprunt, mais également celle de l’apport personnel requis dans le cadre d’une acquisition.
Concernant les concours bancaires, pour un prêt moyen représentant 70 % de financement, la mensualité moyenne a baissé de 3 % au cours du troisième trimestre 2017 comparativement au second trimestre 2017, passant à 7,950 ILS.
Pour ce qui est de l’apport personnel nécessaire pour ne pas que l’échéance du prêt ne dépasse 30 % des revenus totaux du ménage, il connaît également une baisse de 6 % au cours de cette même période soit en moyenne 50,000 ILS en moins.
Toutefois, comparativement au troisième trimestre 2016, ces chiffres sont en augmentation de 3 % pour l’apport personnel requis et de 5 % pour la mensualité.
Trois facteurs ont permis ces baisses observées entre les second et troisième trimestres 2017 :
  • Une baisse de 1.70 % des prix ;
  • Une baisse des taux d’emprunt de 0.16 % ;
  • Une augmentation du salaire moyen de 1 %.
 L’indice du pouvoir d’achat immobilier créé par l’institut des Statistiques Alrov, recoupe les prix des logements, les revenus des ménages et les taux d’emprunts, afin d’évaluer les capacités d’acquisition des déciles moyens, soient les 6ème, 7ème et 8ème déciles de la population.
L’apport personnel requis était de 670,000 ILS pour le 8ème – celui ayant les meilleurs revenus parmi les 3 -, 880,000 pour le 7ème et plus d’un million pour le 6ème.
En d’autres termes, seuls les 8ème décile et au delà peuvent se permettre l’acquisition d’un F-4 comme première acquisition.
Dans les faits, cela se traduit par les zones géographiques où ces-derniers peuvent acheter :
  • Le 6ème décile pourra accéder à la propriété foncière dans les villes de Hadera et Beer Sheva ;
  • Le 7ème décile pourra accéder à la propriété foncière dans les villes de Haifa et Ashdod en plus de celles du décile en dessous ;
  • Le 8ème décile pourra accéder à la propriété foncière dans les villes de Rishon Letsyon, Petah Tikva et Rehovot en plus de celles du décile en dessous.
 Concernant Tel Aviv, seul le 10ème décile pourra y accéder.
Pour ce qui est des échéances de prêts, elles ont baissé dans 7 des 12 villes étudiées.
La plus forte baisse observée est à Tel Aviv, avec une baisse des mensualités de 6.30 %, suivie de Jérusalem avec 5 %, Petah Tikva avec 4.40 %.
Dans le même temps, la ville de Haifa connait une augmentation de 5.20 % du montant des mensualités.
Les plus basses mensualités sont observées à Beer Sheva, avec 3,900 ILS/mois, suivie de Hadera avec ses 4,500 ILS/mois.
Lorsque l’on s’interesse à l’apport personnel nécessaire afin que les échéances ne dépassent pas 30 % des revenus du ménage, il sera de plus d’un demi-million de shekels pour le 6ème décile hormis pour les villes de Beer Sheva, Hadera, Haifa et Ashdod, d’un demi-million pour le 7ème y compris à Rehovot et de moins d’un demi-million pour le 8ème décile y compris à Petah Tikva.
Ainsi, l’apport personnel requis a baissé entre les second et troisième trimestres 2017 de 9 % à Tel Aviv avec 176,000 ILS en moins, de 9% soit 100,000 ILS à Jerusalem, 5 % soit 55,000 ILS à Hadera, 11 % à Petah Tikva (76,000 ILS), 7 % soit 64,000 ILS à Bat Yam et enfin 6 % à Ashdod (22,000 ILS).
Dans le même temps, certaines villes enregistraient une augmentation : 4.50 % à Haifa, 3 % à Rishon LeTsyon, 5 % à Ramat Gan et 2 % à Bnei Brak.
sources http://credit-immobilier-en-israel.com et Calcalist

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
ColisExpat
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël