Conte pour enfants à la bibliothèque municipale ce dimanche, 14.1.18Article Précédent
Ashdodcafé : deux permanences de conseils juridiques gratuits par mois Article Suivant

Sport : du Bushido au matnas Ouziel.

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Sport : du Bushido au matnas Ouziel.

Qu’est-ce que le Bushido ? Le bushido est le code des principes moraux que les samouraïs japonais étaient tenus d’observer.

Origine du mot : Bushido (武士道, Bushidō?) vient d’un mot japonais provenant lui-même du chinois 武士道 (« wu shi dao ») signifiant littéralement « la voie du guerrier » – de « bushi » (guerrier) et « dō » (la voie). La première mention de ce mot est faite dans le Kōyō Gunkan, écrit aux alentours de 1616 mais l’apparition du bushido est liée à celle de la féodalité japonaise et des premiers shoguns à l’époque de Minamoto no Yoritomo au XIIe siècle.


Melhez (Menachem) Ben-Avraham (38 ans ) vit a Ashdod et pratique cet art martial. Il a pratiqué et s’est investi dans le domaine des arts martiaux pendant plus de 20 ans. Il est entraîneur au Centre communautaire Uziel pour des groupes d’enfants et de jeunes.

Melhez a commencé a faire du sport dans le monde des arts martiaux, du judo des l’âge de 12 ans,  Leon Cotler lui a servi de tremplin puisque il est passé au Jujitsu  Quand son maître Rafi Biton a conquis son cœur il s’est mis a l’art du Bushido.

Dans ces disciplines, il dit qu’il a toujours cherché un nouveau stimulus. Reconnaissant a Rafi Biton qui est devenu une légende à Ashdod dans ce domaine, il a étudié la méthode his- Bushido Karaté Shotokan base de l’intégration dans le combat avec des armes à feu et à froid (en particulier chez les adultes, 14 ans +) et plus …

Dans ses classes, les jeunes stagiaires sont divisés en deux groupes : le premier avec des enfants âgés de 4 à 7 an. Dénommé le groupe des «tigres», il est composé de 18 enfants et un deuxième groupe entre 8 et 14 ans, ils sont appelés «dragons» et comptent environ 20 enfants. En même temps, l’Aïkido apprend à utiliser et à exploiter la puissance de l’ennemi – en évitant d’étouffer, de lancer, de relâcher et plus encore.
Ils font une base de katos du Shotokan pour étudier principalement la technique, et dès leur plus jeune âge ils parlent les termes réels en japonais, savent compter en japonais et connaîssent les noms des exercices – les poings et les coups de pied.

Pourquoi devraient-ils pratiquer ce sport avec ce club?

«Cela ne vient pas d’un lieu de vie … il y a des clubs plus proches et réussis mais ça vient d’un lieu ou l’amour pour les enfants est grand.
Il faut voir aussi l’éclat qui brille dans leurs yeux,
Il y avait une fille ici qui ne voulait pas lever la tête à l’école par timidité et soudain ses parents m’ont dit qu’elle était florissante et pleine de confiance en elle. Ça vaut le coup  »

Cet entraîneur est physiquement grand et  semble dur, en même temps, son cœur est doux et il est évident en observant l’entraînement qu’il voit ces enfants comme ses propres enfants. Il a lui-même deux enfants et 38 autres enfants qui s’entraînent avec lui.
Il parvient à traiter ces enfants comme les siens, et les enfants savent qu’il se soucie d’eux comme s’ils étaient ses enfants,
Il arrange leurs costumes et leurs ceintures de kimono. Lui-même est ceinture noire.

Sa fille aînée l’aide à s’entraîner à Uziel. Vers la fin de l’année, ils préparent un spectacle où les enfants présenteront une sélection de ce qu’ils ont appris pendant les cours. Maître Rafi Biton a quatre clubs, dont l’un est dirigé par Melaz Ben Avraham.

Quel est le principe de Bushido?

« Le Bushido se réfère à la » voie du guerrier « …
Croire que dans la réalité d’une vraie bataille, il était nécessaire d’y mettre fin dès le premier coup.  » Alors les enfants apprennent les coups?
N’y a-t-il pas de crainte que ces cours soient pratiqués la maternelle ou à l’école?
« Si dans le futur (je l’espère pas) ils doivent savoir se défendre, au moins ils sauront comment réagir.
Nous éduquons pour la maîtrise de soi – tout reste dans le mental et il y a une prise de conscience de soi.
Nous leur enseignons tout ce qui compte pour qu’ils puissent être en sécurité.  »

Les cours ont lieu le dimanche et le mercredi de 17: 45 à 19:30 et à partir de la fin du mois une formation aura lieu également le vendredi entre  13: 00 et 14: 00 au Centre communautaire, « Uziel »,  rue Sinaï 25, Ashdod. Pour plus de détails et inscription: Melhez Ben Avraham: 054-4226000

©ashdodcafe.com

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
ColisExpat
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël