Le séder de Tou Bichvat ! cette année, le 31 janvier 2018 ....Article Précédent
La base de données française de Yad Vashem sur les noms des victimes de la Shoah a été lancée  à ParisArticle Suivant

Malgré la pluie et le froid, un 3eme motsé shabbat de manifestation contre la fermeture des commerces le shabbat

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Malgré la pluie et le froid, un 3eme motsé shabbat de manifestation contre la fermeture des commerces le shabbat

Après un orage particulièrement fort ce samedi, il était normal de penser que ce soir il n’y aurait pas de manifestation – Pourtant, des centaines de manifestants se sont déplacés devant la Mairie pour la troisième fois, contre la « coercition religieuse » et la violation du statu quo.

« Je ne pensais pas qu’ils arriveraient en nombre, mais il y avait beaucoup de personnes. Nous sommes soulagés a déclaré l’un des manifestants ce soir, exprimant sa réelle inquiétude que la pluie et le froid ne découragent les manifestants et qu’ils décident de rester à la maison. Au final, et lentement les résidents de la ville et de l’extérieur sont arrivés place de la mairie. Pour ce soir, les estimations sont d’environ 700 personnes.

Les organisateurs de la manifestation sont montés sur scène et ont lu le billet du maire, après des semaines de silence. Après quoi ils ont lu tous les commentaires qui ont été effacés et bloqués sur la page FB du maire : «Notre voix sera entendue.» Yigal Froman a ensuite lu les réponses les unes après les autres. Contre la municipalité et son chef sur la situation actuelle à Ashdod, en réponse a tout ceci la foule a crié « Lasry à la maison. » Le message qui a été répété à plusieurs reprises de plusieurs intervenants était « Ashdod ne deviendra pas Beit Shemesh. »

Sivan Marily, le conférencier éloquent a déclaré : «La réaction du maire nous a laissé tous stupéfaits, vous, le Dr Lasri, le seul qui est censé diriger la ville, vous en avez brisé l’équilibre.
Nous exigeons un statu-quo qui respectera tous les secteurs.  Il est clair pour tout le monde et pour vous, Dr. Lasri, que cette protestation est une protestation populaire de la part de nombreux résidents.  Dr. Yechiel Lasri, vous seul refusez de nous regarder dans les yeux.  Ashdod brûle. Ashdod est dans les flammes et vous vous en fichez ?  »

Le responsable du réseau militant qui est devenu le symbole de la protestation, Siméon Grafman, est arrivé et a pris la parole.
Shahar, 19 ans, un résident de la ville, a déclaré: « Nous n’arrêterons pas et nous ne resterons pas silencieux, nous souhaitons que tout le monde nous voit. Nous retournerons Ashdod entre nos mains. Le statu-quo a été violé, en réalité, il a été entravé par le Dr Lasry –

Dr Lasri vous avez tout détruit, revenez a la situation initiale. « Ce n’est pas une protestation contre les religieux ou les ultra-orthodoxes, c’est une manifestation contre Lasri », a-t-il dit.
Cette protestation se produit parce que nous le méritons. Nous méritons un maire qui pense à nous avant sa chaise  » , « Nous sommes face à vous M. le maire », a déclaré Shuki, « Nous ne vous en disons pas plus. « Vous ne nous dicterez pas comment vivre dans cette ville. » Puis Shuki a dit la même chose en espagnol

Activiste sociale Shmulik Doek

traduit et adapté par Ashdodcafe
Source Kan-Ashdod.co.il

 

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
ColisExpat
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël