Dedier une halakha - Bandeau

#HodechTovOuMevorakh

MOISSONNER

Sentir l’odeur d’une plante fixée à la terre

Il est permis de respirer l’odeur d’une plante parfumée reliée à la terre à condition de veiller à ne pas l’arracher. Il est autorisé aussi de la tenir dans la main. (Yalkout Yossef T.2, p.639)

Bien que nous ayons indiqué qu’il est interdit d’utiliser une plante attachée au sol, le Méïri statue que le fait de s’appuyer sur un arbre est considéré comme s’en servir, mais si l’on ne fait qu’en respirer l’odeur, ce n’est pas une manière de l’utiliser et cela est permis. (Traité Soucca, 37b)

Par contre, il n’est pas permis de respirer la peau d’un fruit, tel le citron, lorsqu’il est accroché à l’arbre car il est d’usage de le manger et l’on risque d’oublier qu’il est interdit de le cueillir.

 

Source : « Lois & Récits de Chabbath » aux Editions Torah-Box

Cliquez ici pour consulter le dossier complet ©LaQuotiHalakhique

Laisser un commentaire