La Matsa Chemoura pour Pessa’h 5778Article Précédent
Histoire d'un œuf - un spectacle de théâtre unique pour enfants : Bim Bam BoomArticle Suivant

Une carte interactive montre toutes les synagogues restantes en Europe ! Un constat : nous perdons notre histoire ….

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Une carte interactive montre toutes les synagogues restantes en Europe ! Un constat : nous perdons notre histoire ….

Une nouvelle organisation britannique a créé un outil incroyable qui devrait fasciner quiconque s’intéresse à la culture juive européenne : une carte interactive des 3 318 synagogues restantes du continent. La carte répertorie les bâtiments des synagogues européennes encore debout. Mais  moins d’un quart de celles-ci ne sont plus des  synagogues aujourd’hui.

La carte comprend également des synagogues historiques utilisées encore de nos jours et d’autres qui ont été transformées en magasins, piscines… et plein d’autres choses encore. Par exemple, une synagogue sur la carte à Poznan, en Pologne, abrite aujourd’hui une piscine. Une autre à Cracovie, en Pologne, est un bar.

Mais la carte inclut des filtres qui permettent aux lecteurs de voir celles qui sont encore utilisées comme synagogues. Un menu déroulant appelé «utilisation actuelle» contient près de trois douzaines de catégories différentes, allant de la «boulangerie» à  la«mosquée» et a d’autres choses encore.

Sur la gauche de l’écran il est possible de voir toutes les anciennes synagogues d’Allemagne considérées  »bâtiments historiques ». Sur la droite on peut voir celles qui sont encore utilisées comme synagogues aujourd’hui.

(Captures d’écran de la Fondation pour le patrimoine juif via JTA)

Les lecteurs peuvent également filtrer les synagogues par pays. Par exemple, ils peuvent isoler tous les bâtiments historiques des synagogues d’Allemagne, puis frapper un filtre et voir lesquelles sont réellement utilisées comme synagogues par les Juifs allemands.

Ce décalage entre avant et maintenant est particulièrement révélateur dans un pays comme l’Espagne, qui a expulsé tous ses Juifs pendant l’Inquisition au 15 ème siècle.

(Captures d’écran de la Fondation pour le patrimoine juif via JTA)

Les lecteurs peuvent cliquer sur chaque synagogue et se renseigner sur les caractéristiques de chaque bâtiment, de l’année où il a été construit à son matériau de construction…..La carte a été créée par la Fondation pour le patrimoine juif, qui a été enregistrée au Royaume-Uni en 2015 et vise à aider à préserver et à restaurer les synagogues européennes en danger. L’organisation a commandé au Centre d’art juif à l’Université hébraïque de Jérusalem de mener à bien le projet avant le lancement de la fondation. Il a fallu un an et demi pour le terminer. Une carte des synagogues en Europe montrant un bâtiment de la synagogue à Berehove, en Ukraine.

(Capture d’écran: historicsynagogueseurope.org)

Au-delà de fournir aux chercheurs un premier aperçu des synagogues existant sur le continent européen, il vise également à servir de point de référence pour les philanthropes, a déclaré le directeur général de la Fondation, Michael Mail. La fondation a identifié quelque 160 synagogues en danger imminent car en ruine à présent qui ne peuvent pas être restaurées. « Cela permet de gérer les efforts de restauration de manière stratégique », a déclaré Mail à JTA. « Les donateurs peuvent voir où ils sont le plus nécessaires. »

À la veille de la Seconde Guerre mondiale, l’Europe comptait quelque 17 000 synagogues. Selon la base de données de la fondation, il en reste moins de 850 sur l’ensemble du continent et en Russie, ce qui est inclus dans la carte. »Nous perdons tout simplement notre histoire », a déclaré Mail, également romancier.

l’intérieur de la Grande Synagogue de Slonim, sélectionné pour la préservation par la Fondation du Patrimoine Juif. (Fondation du patrimoine juif)

La fondation a fait des progrès sur des projets de conservation de deux synagogues : la synagogue de Merthyr Tydfil au pays de Galles, et la grande synagogue de Slonim en Biélorussie. La fondation vise à donner aux autorités locales les moyens de restaurer ou de préserver les synagogues plutôt que d’effectuer elles-mêmes les travaux, a-t-il ajouté.

À la synagogue Merthyr Tydfil, une structure gothique frappante qui est devenue un gymnase suite à la disparition de la communauté juive locale dans les années 1980. Elle est maintenant à vendre, la fondation est en pourparlers avec les autorités pour ouvrir un musée gallois. À Slonim, la fondation mène une étude de faisabilité pour élaborer une stratégie de préservation avec le bureau du maire.

La fondation a recueilli plus de 150 000 $ pour ces projets. Elle étudie la possibilité d’un autre programme de préservation des synagogues en Syrie et en Irak.

traduction et adaptation Ashdodcafe.com
Source : www.timesofisrael.com

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
ColisExpat
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël