Rites, culture et tradition, quel vin accompagnera vos plats faits maison ? Par Elisa JoudalArticle Précédent
Qui sera la cendrillon des élections 2018 ? Soutenez une liste indépendante en vous soutenant vous même !Article Suivant

Craie, planches et danse, une performance extraordinaire des danseurs du Mékif Zain – inscriptions ouvertes pour 2019

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Craie, planches et danse, une performance extraordinaire des danseurs du Mékif Zain – inscriptions ouvertes pour 2019

Les danseurs de Mékif Z ont produit un spectacle exceptionnel avec des représentations de danses de ballet classique et de danses modernes y compris des œuvres personnelles d’étudiants et des compositions originales qui résument le cursus de l’école. Les étudiants venus les encourager ont fait preuve d’un plaisir non dissimulé parmi les invités en exprimant leur satisfaction et leur fierté vis a vis de leurs camarades.

« La danse est le plus sublime, le plus émouvant et le plus beau des arts, parce que ce n’est pas la simple traduction ou l’abstraction de la vie, c’est la vie elle-même »dit Block Ellis, un physicien anglais, psychologue et auteur (1859-1939).

Comme le veut la tradition, cette année une représentation danse a eu lieu au Mékif Zain, démontrant que la danse est en effet le plus excitant et le plus sublime des arts. Cinquante-deux élèves des classes de danse VII à XII, résument la pratique étendue et variée dans le domaine de la danse. L’excitation et la passion pour la danse étaient évidentes sur la piste de danse, avec l’aspiration à l’excellence et la joie d’apprendre.

Trois sections ont présenté un répertoire varié à la hauteur de l’examen de fin d’études. Un travail impressionnant « 1942 » basé sur l’histoire de la famille Matanel pendant la Seconde Guerre mondiale. Toute l’équipe des enseignants a conduit les élèves à prendre conscience de leurs capacités.

L’événement annuel de cette année a été consacré à 70 ans de culture et à une grande variété de danses dans le cadre d’un programme complet de fin d’études. Le tableau et la craie des années cinquante ont été remplacés par des stylos et des ordinateurs portables, mais la danse ne peut pas être remplacée par un langage numérique, car la danse est le langage secret de l’âme.

Parmi les nombreux invités qui ont assisté à l’événement il y avait M. Arie Maimon, chef de l’administration de l’éducation et M. Danny Klein, chef du département de l’enseignement secondaire, qui ont suivi l’enseignement de cette école et de ces cours de danse depuis sa création. « La municipalité Ashdod investit des ressources importantes qui permettent de constituer une plate-forme d’étudiants professionnels et uniques avec du talent pour grandir, se développer et optimiser les compétences dans leur danse », dit le principal du collège, Mme Alice Savage, tout en exprimant sa gratitude pour le soutien des autorités, espérant qu’un jour ces élèves danseront sur toutes les planches du pays voir de l’étranger.

Ces jours-ci, des journées portes ouvertes seront organisées pour prendre de nouvelles inscriptions pour la session 2019. Les étudiants qui souhaitent passer les tests d’évaluation doivent  contacter l’école.

Hag pourim sameah !

Eddie Ben Hamou
Porte-parole de la ville

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
ColisExpat

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël