Dedier une halakha - Bandeau

5 – BATTRE (Séparer/Presser)

Une boisson versée dans la nourriture

Les Sages ont édicté une règle concernant le pressage des fruits : l’interdiction de presser les fruits, qu’elle soit instituée par la Torah ou par les Sages, ne s’applique qu’au pressage dans un récipient vide, mais s’il s’effectue sur un aliment et que la majorité du jus est absorbée et en améliore le goût, le jus est alors considéré comme un aliment et il est permis de l’extraire des fruits. Et c’est ainsi que se sont exprimés les Sages : « Une boisson qui va être versée dans un aliment est assimilée à un aliment », c’est-à-dire que, dans ce cas-là, la règle qui lui est appliquée est celle d’un aliment mélangé à un autre aliment, ce qui est permis. Mais si l’aliment est en petite quantité et que la majorité du jus n’est pas absorbée, il n’est pas permis de presser le fruit sur l’aliment. (Yalkout Yossef T.3, p.354)

Et de toute manière, il est formellement interdit de presser des fruits afin de les verser dans une boisson. (Yalkout Yossef T.3, p.357)

Source : « Lois & Récits de Chabbath » aux Editions Torah-Box

Cliquez ici pour consulter le dossier complet ©LaQuotiHalakhique

L’article Battre – Séparer/Presser (15/24) est apparu en premier sur La Quoti Halakhique.

Laisser un commentaire