Profiter des soldes dans le monde entier et recevez vos commandes en Israël avec ColisExpat !Article Précédent
Plus que 10 jours pour postuler! - Concours premiers pas pour les entrepreneursArticle Suivant

Le jeûne du 9 Av et la semaine qui va du 1er Av au jeûne

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Le jeûne du 9 Av et la semaine qui va du 1er Av au jeûne

Dans les communautés ashkénazes,  à partir du 17 tamouz, on ne célèbre aucune « simha » (fiançailles, mariages ou bar mitsva, et s’il y a une brit mila cela se fera sans musique), on évitera d’écouter de la musique ou de se réjouir. Chez les Séfaradim ou les Bené Edoth HaMizrah (irakiens, yéménites, kurdes, parsim etc), dans certaines communautés, les « semahoth » seront permises jusqu’au 1er Av.

Dès Rosh Hodesh Av et jusqu’au 10 av (à 14h00 1]), il est normalement interdit pour les Ashkenazim de consommer de la nourriture carnée, de faire des lessives, de mettre du linge propre. Pour les Sefaradim et Edoth haMizrah, les interdits sont valables pour « la semaine dans laquelle tombe le jeûne de 9 beav » c’est-à-dire que, si le jeûne tombe un mardi, les interdits seront valables depuis la sortie du shabbat précédent et jusqu’à la fin du jeûne (l’interdiction de manger de la viande s’étendra jusqu’au lendemain à 14h00). Le Rav Ovadia Yossef zatsal avait souligné que les sefaradim ne doivent appliquer les lois privatives de 9 beav que lors de la semaine où le jeûne a lieu (shavouâ shehal bo). Cette année, le jeûne tombe un shabbat et le jeûne est donc repoussé au dimanche ce qui annule tous les interdits. Il est à souligner que dans certaines communautés des Edoth HaMizrah, il n’y a pas d’interdit de consommer des aliments carnés.

Le jeûne étant repoussé, il y a moins de rigueur à l’observance surtout pour des personnes faibles.

En souhaitant que le Mashiah se dévoile très bientôt pour que ce jour de deuil national se transforme en jour d’allégresse nationale.

Caroline Elishéva REBOUH

[1] Car les cendres du Temple brûlèrent jusqu’au 10 av après-midi.

1 Commentaire

  1. Pierre ZENOU 11:32, Juil 15, 2018

    je suis tres etonne que l’on parle de moins en moins d’une communaute extremement importante et c’est celle des vrais sefardim ( ceux qui viennent d’afrique du nord et des turcs) en se focalisant sur les edoth Hamizrah qui sont inexistants en France. pour ces vrais sefardim les minhaguim sont tres differents et se rapprochent plus des ashkenazim en ce qui concerne les 3 semaines de Ben Hametsarim. on respectait les 3 semaines en etant plus stricte pour les 10 jours a partir de Rosh Hodesh. c’est bien dommage que les jeunes marocains etudiants dans des des yechivot Edoth hamizrah oublient les minaghim de leurs parents, minaghim plus que millenaires. Pierre Z.

    Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
ColisExpat

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël