Le jeune de Tisha Be Av a commencé un peu avant la sortie du shabbat. On’a pas coutume de se saluer, ni de se chausser avec des chaussures en cuir, ni d’avoir des relations conjugales, ni de se doucher ou de mettre des vêtements « frais » (sortis de l’armoire.)
Les personnes souffrant de quelque trouble qu’il s’agisse doivent s’adresser à leur rav pour savoir s’il leur est possible de jeûner (il s’agit d’un jeûne de 25 h comme pour kippour) Pour les fumeurs il est permis de fumer l’après midi et il est aussi permis de travailler après 13 h !

Plus d’un tiers des israéliens juifs, 36% environ, disent qu’ils jeunent toute la journée de Tisha Be Av, qui commémore la destruction des deux Temples de Jérusalem et d’autres tragédies de l’histoire juive.

En outre, environ 4% des juifs israéliens, soit environ 250 000 personnes, disent qu’ils visitent le Kotel, un des vestiges du Second Temple, le jour de Tisha Be Av, une activité logique le jour de la destruction du Premier et du Second Temple détruits respectivement par les babyloniens et les romains.

Ces chiffres proviennent d’un nouveau sondage réalisé par le professeur Camil Fuchs pour l’Institut Politique du Peuple Juif qui a été publié avant Tisha Be Av, qui tombe de samedi soir à dimanche soir.

3000 juifs israéliens ont été interrogés par le sondage, qui traite également d’autres questions de religion, et qui a une marge d’erreur déclarée de 1,8%.

En plus de 36% de juifs jeunant toute la journée, 6% jeunent pendant une partie de la journée et 2% évitent de manger, mais boivent.

Parmi ceux qui visitent le Kotel, la grande majorité est religieuse-sioniste ou ‘haredi. Environ 9% des juifs ‘haredi et religieux-sionistes et 3% de ceux qui se définissent comme traditionnels, disent qu’ils visitent le Kotel en cette journée de deuil national.

Le pourcentage de juifs laïques qui visitent le Kotel à Tisha Be Av est pratiquement nul, et la journée est bien moins partie de la conscience dominante que, par exemple, Yom Kippour, où 97% des juifs traditionnels disent jeuner.

La majorité des israéliens ne voient pas de signification particulière dans Tisha Be Av. 55% des juifs israéliens prétendent qu’en ce qui les concerne, Tisha Be Av est juste un jour normal.

Par ailleurs, quelque 22% des personnes interrogées ont fait le jeune d’Esther et le jeune de Gedalia, 24% ont jeuné le 10 Tevet, et 67% à Yom Kippour.

Au total, l’enquête révèle que 31% des juifs israéliens se définissent comme religieux-sionistes, ou ‘haredi.

ashdodcafe.com
source : Juif.org

Laisser un commentaire