Mais le prix en est généralement élevé , surtout quand une séance photo comprend un fusil d’assaut.

« Que faites-vous tous ce matin? », A crié Victor Oladipo à la caméra de son portable, entouré d’Israéliens qui se rendaient au travail. Au cours de la semaine écoulée, la star américaine du basketball a subi moins de pression qu’elle en l’habitude, mais elle a été très occupé.

Oladipo a été rebaptisé dans le Jourdain; il a visité des églises, mis un masque de boue à la mer Morte, il a fait un baptême d’hélicoptère pour la première fois, avec sa mère, sur la côte de Herzliya (avec un pilote qui était dans l’armée de l’air) longeant les plages de Tel-Aviv;

Quelques jours avant la visite d’Oladipo en Terre Sainte, une photo aérienne de Tel Aviv par la fenêtre d’un avion est apparue sur le compte Instagram de LaMarcus Aldridge. Entre Paris et Londres, la star de San Antonio a réussi à se faufiler dans un hashtag de la mer Morte à la fin d’une description flatteuse de son voyage à Jérusalem.

Avec trois visites de ce genre en l’espace d’un mois, Israël peut déjà être qualifié de tendance touristique parmi les joueurs de la NBA. Mais cette tendance n’a pas commencé cette année.

En 2017, les visiteurs de la NBA comprenaient David Robinson et Adam Silver, qui ont participé à un projet intitulé «Basketball Without Borders». En 2015, ils ont été invités par leur collègue Omri Casspi , DeCarcus Cousins, Caron Butler et en 2016, Casspi a amené Rudy Gay, Chris Copeland, Donald Sloan, Shawn Marion et Amar Stoudemire.

Les nouvelles concernant Israël, semble-t-il, ont circulé parmi les joueurs de la ligue. Green a déclaré à la chaîne sportive israélienne que la visite du Mur occidental était magnifique et que Massada était incroyable. Mais l’expérience la plus spéciale a été de flotter dans la mer Morte, a-t-il dit, parce que vous pensez que flotter dans ces eaux est impossible, puis vous vous contentez de vous pencher et de flotter. Ceci, a t-il ajouté, était l’une des choses les plus étonnantes qu’il ait jamais faites.

Green a également fait d’autres choses au cours de son voyage que certains qualifieraient d’incroyables, et d’autres de critiquables. Sa visite au président Reuven Rivlin, et en particulier son expérience photographique avec l’unité spéciale de lutte contre le terrorisme de la police, qui comprenait une expérience pratique sur un champ de tir avec un tireur d’élite ont été mal perçues par ses fans.

Israël s’est peut-être positionné comme un joyau touristique par le bouche à oreille dans toute la ligue, mais la visite risque d’avoir un prix en termes d’image – en particulier dans le monde en ligne.

Dans tous les cas, Oladipo continua de s’amuser. Il est passé de l’arène de Holon à l’église Saint-Pierre jusqu’à l’amphithéâtre de Césarée. Sa dernière vidéo montrait qu’il était apparemment en forme dans les rues, sous-titrée « courir avec Dieu ». Juste pour faire taire ses détracteurs, peut-être devrait-il rajouter qu’il court aussi avec Allah !

Traduit et adapté par Ashdodcafe.com
source : Haaretz.com

Laisser un commentaire