Archéologie et sciences, au musée de la culture philistine Corinne Mamane

Le Ministère de l’éducation a autorisé un programme d’études scolaires unique en son genre de 5 unités aux épreuves du baccalauréat en archéologie et en sciences.  Ce programme au nom de  »décodage du code culturel » a vu le jour sur l’initiative de la ville d’Ashdod. Cette section est la première de ce genre en Israël et débutera en septembre 2019.

Les études se dérouleront au musée de la culture philistine, Corinne Mamane et dans l’un des lycées de la ville.

L’existence de sites archéologiques importants dans la juridiction d’Ashdod, fait de la ville d’Ashdod, l’environnement le plus naturel pour des études archéologiques et permet aux élèves d’approfondir leurs connaissances théoriques  et pratiques sur le terrain.

Les sites archéologiques bien connus de la communauté des chercheurs archéologues sont Tel Ashdod, Ashdod Yam et la citadelle, le mont de Yona, Tel Mor, et d’autres sites de taille plus petite. Leur existence fait de la ville un environnement naturel pour les études archéologiques compte tenu du potentiel éducatif et communautaire élevé. Ce qui suscitera un sentiment de fierté et un engagement à préserver et à transmettre le patrimoine de la ville aux générations futures.

Le caractère unique du programme se reflétera dans la diversité des études menées par le musée de la culture philistine, le site archéologique du parc Ashdod Yam et le laboratoire scientifique. La nature interdisciplinaire du programme permettra aux élèves d’aborder différentes matières proposées dans le deuxième cycle du secondaire comme : chimie, théâtre, connaissance informatique.

Les élèves s’inscrivant dans le nouveau programme, seront exposés à l’apport de la recherche archéologique, dans l’interprétation des secrets de la civilisation humaine sous tous ses aspects, y compris l’utilisation d’outils de recherche dans les domaines des sciences naturelles et de l’environnement. De nos jours, les fouilles archéologiques sont associées a des laboratoires de terrain pour réaliser des expériences chimiques et biologiques, et grâce a celles-ci, l’histoire des découvertes archéologiques est devenue plus étoffée et plus fiable que par le passé.

La recherche archéologique nécessite l’utilisation de sciences exactes, une pensée créative et la capacité de déchiffrer la nature des sociétés anciennes qui influent notre existence jusqu’à ce jour.

L’aspiration de la ville d’Ashdod, à laquelle le ministère de l’Education est partenaire, vise à donner naissance à des diplômes créatifs, dotés d’une capacité de réflexion holistique, capable de relier le matériel à l’esprit, l’inconnu , l’avenir, l’autorité des antiquités israéliennes et aux principales entreprises de pointe qui encouragent et élargissent la pensée.

Communiqué municipal traduit et adapté par Ashdodcafe.com

Laisser un commentaire