Communiqué de presse

Il est fort regrettable que France 2 ait choisi de diffuser, jeudi 11 octobre 2018 dans l’émission « Envoyé Spécial », un reportage dont le seul résultat sera d’attiser la haine contre Israël et d’apporter de l’eau au moulin des antisionistes et des antisémites qui ne font que chercher des prétextes pour justifier et légitimer leurs positions et actes.

En effet « Envoyé Spécial » ignore les actions du Hamas, organisation terroriste – reconnue comme telle notamment par l’Union européenne et la France et soutenue par le régime iranien – qui s’est octroyé le pouvoir dans la bande de Gaza par la force et qui prend désormais en otage des centaines de milliers de Palestiniens. Par un régime d’oppression et de tyrannie, au moyen d’incitation financière ou de pressions, le Hamas pousse la jeunesse palestinienne à provoquer et attaquer les soldats israéliens par quelque moyen que ce soit et s’en sert d’eux comme d’un bouclier humain dans les prétendues manifestations « pacifique » du vendredi.

À aucun moment les journalistes de France 2 ne se sont notamment posé la question de l’origine de la misère dans laquelle vivent les interviewés gazouis. La réponse sur le terrain est simple : le Hamas utilise les fonds des pays donateurs pour creuser des tunnels de terreur dont le seul but est de tuer des Israéliens. Pas un mot non plus sur les milliers de missiles lancés régulièrement vers les communes israéliennes et les attentats terroristes contre des Israéliens, ni sur le calvaire que vivent ainsi des civils israéliens vivant à proximité de la Bande de Gaza.

Qualifier les émeutes de la marche du retour de « pacifiques » est une entorse à la vérité. Le Hamas a admis lui-même que des dizaines de « manifestants » faisaient partie de l’organisation terroriste et étaient armés. D’ailleurs, il aurait été possible, sans trop d’effort, de diffuser dans le documentaire des images de soi-disant manifestants pacifiques présents à la frontière avec des armes et en faisant usage.

Le reportage omet également l’aide médicale et humanitaire israélienne aux habitants de Gaza, refusée par Hamas.

Alors que la tension en Israël et à ses frontières est à son comble et qu’en début de semaine encore deux civils israéliens ont sauvagement été assassinés par un terroriste palestinien, ce choix de programmation d’une chaîne du service public français est extrêmement regrettable et potentiellement dangereux dans la mesure où il contribue à l’exportation d’un conflit étranger en France et pourrait favoriser la haine à l’encontre d’Israël et des Juifs de France.

Ambassade d’Israël

Laisser un commentaire