Afikim devait inaugurer cette semaine le premier bus électrique d’Ashdod, mais les désaccords et l’impossibilité de mettre en place une infrastructure permettant de charger le bus dans la ville empêchent momentanément son exploitation.

Comme nous vous l’avions annoncé en avant premiere sur notre site, le premier bus électrique de la ville devait commencer à fonctionner cette semaine, mais la date était semble t-il fixée trop tôt. En effet, des divergences d’opinion sur la mise en place d’une borne de recharge pour les autobus dans la gare centrale ont retardé son lancement.

« C’était supposé être une vraie fête, car il s’agit d’un bus électrique, le premier assemblé en Israël par la société «Golden Dragon of China». Tout le monde attend à présent l’intervention du maire, afin qu’il puisse peser de tout son poids pour résoudre le problème.

Il convient de mentionner ici que dans le projet phare de la ville, la municipalité d’Ashdod et le ministère des Transports, dans le cadre du projet Reway, il n’est prévu que des bus électriques. Le maire a conditionné l’exploitation de ce projet en donnant son accord pour le fonctionnement de bus électriques. Selon les estimations initiales, ils coûteraient plus d’un million de NIS. Ces bus auront également besoin d’une infrastructure électrique pour les faire fonctionner.

D’une manière ou d’une autre, l’arrivée du bus électrique à Ashdod est bloquée quelque part à la croisée des chemins et nous espérons que la solution profitera bientôt à la qualité de l’air dont nous avons tous besoin.

Traduit et adapté par Ashdodcafe.com
Source Ashdodnet

 

Laisser un commentaire