Des gens en vélo sur la route sans voiture d'Ayalon à Tel Aviv le jour de Yom Kippour (Crédit photo: Miriam Alster/Flash90)

L’Etat hébreu est à la fois le pays le plus congestionné de l’OCDE (avec une densité routière deux fois supérieure à l’Espagne) et le détenteur du plus grand parc de vélos et trottinettes électriques rapporté à sa population, avec 250 000 usagers.

Il est difficile d’ignorer la présence de scooters électriques dans les rues des villes israéliennes, notamment de Tel-Aviv. Cela fait plusieurs années que les usagers les utilisent, mais l’année dernière, c’est devenu un véritable phénomène : des sources affirment que les Israéliens ont acheté environ 25 000 scooters l’année dernière, soit deux fois plus qu’en 2017.

Cela pourrait bien être le début d’une révolution des transports en Israël, qui étouffent le trafic en raison du sous-investissement dans les infrastructures.

« Je ne peux penser à aucun autre produit qui ait pénétré le  marché israélien  aussi rapidement », a déclaré une personne du secteur des 2 roues qui a demandé à ne pas être nommée. «Les ventes seraient encore plus élevées, mais les stocks sont insuffisants», a déclaré une autre.

Traduit et adapté par Ashdodcafe.com
source Haaretz.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.