Une fois de plus, les prix des produits laitiers augmentent pour les Israéliens. La hausse des prix a été approuvée par le ministre des Finances, Moshe Kahlon, il y a deux semaines.

Cela représente une augmentation de 3,5% des produits laitiers soumis au contrôle des prix par le gouvernement. Par exemple, le lait de Tnouva en sacs de 1 litre augmentera de 17 agorots. À première vue, il s’agit d’une augmentation mineure, mais dans le calcul simple selon lequel une famille nombreuse consomme deux litres de lait par jour, c’est plus que 10 NIS par mois, uniquement pour le lait. 

Comme le lait, le prix du reste des produits réglementés augmentera également. Le lait dans des cartons a augmenté de 20 agorot. Eshel, Gil et le beurre ont augmenté entre 10 et 20 agorot, et apparemment, les produits laitiers qui ne sont pas sous la surveillance du gouvernement augmenteront davantage.

Dans une perspective plus large, le consommateur israélien sentira que le panier de produits laitiers représente environ 20%. En outre, le consommateur israélien a récemment connu une augmentation des fruits et légumes, ainsi que des grandes boulangeries, qui ont saisi la Haute Cour de justice le mois dernier pour leur permettre de hausser le prix du pain sous le contrôle des prix du gouvernement.

ashdodcafe.com

Laisser un commentaire