L’Académie de la langue hébraïque a publié lundi une liste de 1 400 nouveaux mots et expressions récemment approuvés, dont beaucoup formalisent des termes juridiques qui, dans le passé, s’appuyaient sur l’anglais.

Parmi les phrases approuvées figurent l’hébreu hatara lefee hahok signifiant «permis en vertu de la loi» au lieu du mot anglais «légalisation» et l’hébreu pour «preuve obtenue illégalement», rayaa habaa b’avera , au lieu d’une expression inspirée de la Bible qui signifie « fruit de l’arbre toxique « , un idiome emprunté à la loi américaine.

Les nouveaux mots ont été ajoutés à un dictionnaire sur lequel le Comité des termes juridiques de l’académie a travaillé au cours des 30 dernières années. Ce comité comptait parmi ses membres divers experts juridiques, y compris des juges de la Cour suprême.

Les autres expressions dont l’utilisation est approuvée sont l’hébreu pour «honoraires temporaires» – s’char tirha iti – au lieu de l’utilisation maladroite du mot anglais «retention» et «personne morale» en hébreu ta’agid hakuk , au lieu du maladroit « Tagid statutaire », une phrase qui combine le mot hébreu pour «corporation» et le mot anglais « statut ».

En outre, certaines nouvelles phrases en hébreu ont été approuvées, telles que les mots pour une déclaration légale ( amara ), un dispositif de retournement du train ( sovevan ), un distributeur automatique ( mehonat mimkar ) et l’hébreu pour «système réciproque» ( ma ‘arechet gomlin ) signifiant un écosystème.

À la demande d’activistes de l’environnement, une phrase spécifique a également été ajoutée pour désigner le déchet issu du processus d’extraction de l’huile d’olive, qui pollue les rivières du centre du pays. Le nouveau terme « mohal » tire son origine des textes talmudiques.

L’académie a également approuvé de nouveaux noms pour divers scorpions et araignées, dont certaines espèces d’opiliones, communément appelées «papa longlegs».

Source : www.timesofisrael.com en anglais

Ashdodcafe.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.