Le président du syndicat et le ministre des Transports ont accepté de suspendre la grève décidée unilatéralement et de la repousser de deux semaines à compter de ce jour. Le service ferroviaire devrait donc se poursuivre normalement pendant ce laps de temps qui sera réservé aux pourparlers. Le ministre Israël Katz et Ofer Eini sont parvenus à ce compromis dans le bureau de la juge du tribunal du travail à Tel-Aviv. La Histadrouth (syndicat) ne provoquera pas de grève, tandis que, de son côté, la direction de la société des transports ferroviaires ne concrétisera pas le contrat en voie de conclusion avec la société canadienne pour l’entretien des wagons. Si les pourparlers n’aboutissent pas à l’issue des deux semaines, la direction pourra exécuter le contrat et les employés pourront faire la grève.

Source Arout7 du 20-02-2012

Laisser un commentaire