PRIER DANS UNE AUTRE LANGUE QUE L’HEBREU

liv80C’est  une Mitsva de faire imprimer des livres ou des feuilles de Kaddich en Hébreu/français ou Hébreu/Anglais ou Hébreu/Phonétique ou autres, car il est important d’encourager le peuple d’Israël à prier.

Références : Guémara Méguila page 3a, Responsa du Hatam Sofer  Z.T.L  volume 6 Siman 84, 86 et 89, Rabbi Moché Sofer dans Kaf Hahaïm Siman 101, Rav Ovadia Yossef Chlita dans son Responsa Yabiâ Omer volume 5 Siman 12 Ot 6, Rabbi David Yossef Chlita dans la Halakha Béroura volume 5 Siman 101 Saïf Katan 17 page 387, Rabbi Ytshak Yossef Chlita dans Yalkout Yossef (voir les commentaires) volume 1 Siman 101 Saïf 2 et 3 Saïf Katan 2 et 3, Responsa Bet Avi volume 4 Siman 1.

liv80

Les personnes qui lisent dans de tels livres et qui n’arrivent pas à prononcer correctement les lettres Ayn ( ע ), H’et ( ח ) ou Hé ( ה ) sont malgré tout, quittent de leur obligation, car il vaut mieux lire dans un livre écrit en phonétique que de ne pas prier, bien sûr, le Ministre Officiant devra lire en Hébreu.

Références : Responsa Hatam Sofer volume 6 Siman 84, Rabbi Ytshak Yossef Chlita dans Yalkout Yossef (voir les commentaires) volume 1 Siman 101 Saïf 2 et 3 Saïf Katan 2 et 3.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.