delphinehorvilleur-crédit-BrunoLévyCONFERENCE
« En tenue d’Eve, féminin, pudeur et judaïsme »
Comment dévoiler le féminin caché dans les textes

Le 26 décembre à 19h30
A l’Institut français de Tel Aviv, Rothschild 7

L’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël recevront la femme, mère et rabbin Delphine Horvilleur pour une conférence exceptionnelle à l’Institut français de Tel Aviv sur son livre paru chez Grasset en mai 2013 « En tenue d’Eve, féminin, pudeur et judaïsme ».

« En Israël, mais aussi en France, des femmes ont été interdites de chanter. Le féminin fait peur, et la femme est souvent renvoyée à son anatomie. On lui demande de voiler des éléments de son corps comme s’ils relevaient d’une intériorité exhibée avec impudeur. Dans les textes religieux, commentés exclusivement par des hommes, elle est souvent perçue comme un être membraneux qui menacerait de contaminer son environnement ». Propos recueillis dans Le Point, 27 juin 2013

en tenue d'eve

Les discours religieux fondamentalistes actuels expriment une obsession croissante de la pudeur des femmes. Réduite aux parties de son corps susceptibles d’éveiller le désir, la femme est « génitalisée » à outrance. Faut-il alors couvrir sa nudité ? Faut-il la renvoyer à son destin : le voilement ?
Delphine Horvilleur analyse successivement les sens de la pudeur et de la nudité, l’obsession du corps de la femme et sa représentation comme « être officiel » pour proposer une autre interprétation de la tradition religieuse. Elle met à mal les lectures qui font de la femme un être tentateur, et de la pudeur l’instrument de sa domination. Ainsi nous montre-t-elle comment la nudité recouverte d’Adam ou de Noé, renvoient à une culture du désir et non à une volonté de le tuer. Comment le voile est à l’origine destiné, non à rejeter, mais à approcher l’autre. Comment le féminin concerne aussi les hommes qui endossent, dans la prière et la pratique judaïques, les attributs des femmes et du maternel. On découvre alors, dans cette plongée au cœur des grands monothéismes, un autre visage de la femme, de la pudeur, de la religion.

Delphine Horvilleur, née en 1974 à Nancy, est une femme rabbin libéral. Elle exerce au Mouvement juif libéral de France (MJLF), et est rédactrice en chef du magazine communautaire Tenou’a.

***

Informations pratiques :

« En tenue d’Eve, féminin, pudeur et judaïsme »
Comment dévoiler le féminin caché dans les textes
Le 26 décembre 2013 à 19h30
Institut français de Tel Aviv
Rothschild 7

En français

Entrée / 20 NIS
Réservation et renseignements : 03-7968000 ou par email sur accueilifta@ambfr-il.org

Une vente de livres aura lieu à l’issu de la conférence, en partenariat avec la Librairie du Foyer, Tel Aviv.

La photo de Delphine Horvilleur est utilisable sous réserve de bien en mentionner le crédit : ©Bruno Levy

Laisser un commentaire