Tous les résidents se sont demandés ce 20 février ce qui pouvait bien y avoir dans l’air ? il y a un an, un un événement semblable a eu lieu à Tel Aviv

Les autorités n’ont pas encore apporté de réponses claires aux habitants d’Ashdod, étouffés ce matin par l’odeur de produits chimiques sous forme gazeuse dont la nature reste inconnue et pouvant présenter un danger.

Au lieu de donner aux résidents des réponses claires et justifiées sur l’origine du problème et ses conséquence sur l’environnement, des explications évasives ont été rapportées dans les médias afin de rassurer la population. Des événements similaires ont déjà eu lieu à Tel-Aviv et la même chose s’est produite à Ashkelon il y a une semaine.

Les services de sécurité et la police ont annoncé le matin même que ce phénomène provenait d’un dysfonctionnement d’un appareil de forage au large des côtes d’Ashdod. Peu de temps après un rapport contradictoire notifiait qu’un navire avait effectué un dégazage au large.

Les services de sécurité et la police confirme dans un rapport que la source de l’odeur n’a pas encore été identifiée mais ont voulu rassurer également en précisant qu’il n’y avait aucun danger. Le soir même il était émis l’hypothèse que  l’une des usines à Ashdod était responsable de la libération de matières dangereuses dans l’air.

Même s’il semble qu’il n’y ait pas de danger, des dizaines d’habitants ont ressenti une sensation d’étouffement, des élèves ne se sont pas sentis bien et une femme enceinte a été hospitalisé suite à un malaise.

Pourtant, Ashdod, a reçu le prix de la ville la plus « verte » d’Israël, pour ses efforts dans le recyclage, le transport des déchets, l’électricité « verte » et pour le nombre de ses projets environnementaux.

Finirons-nous par connaitre le fin mot de l’histoire sur cette affaire ??? Ashdodiens, nous devons sortir de notre apathie et exiger des réponses sans détour. Arrêtez de nous empoisonner, nous voulons vivre dans une ville sans pollution !!!

1 COMMENTAIRE

  1. Je n’ai rien constate-moul hayam- a Ashkelon, sinon un epais brouillard de chaleur matinal. Les 3 plate-formes de forage visibles a la jumelle sont en place semble-t’il. On a parle de la destruction en mer des armements syriens non-conventionnels, mais ca aurait pris du retard et devait se faire du cote de Malte.
    Alors, mystere???

Laisser un commentaire