Le gouvernement israélien a présenté ses dix-huit lignes directrices : douze d’entre elles concernent les défis économiques et sociétaux à venir.

Que fera le quatrième gouvernement de Benjamin Netanyahou en matière économique, sociale et écologique ? La réponse à cette lancinante question se trouve dans un document de deux pages déposé à la Knesset en fin de semaine dernière.

En Israël, chaque nouvelle coalition gouvernementale élabore et publie un ensemble de « lignes directrices », c’est-à-dire les principes et objectifs qui vont engager l’action du gouvernement au cours des quatre prochaines années. Les lignes de conduite du nouveau gouvernement de Netanyahou est un document qui détaille 18 promesses ; 12 d’entre elles concernent les défis économiques et sociaux, alors que seulement 6 d’entre elles sont politiques, sécuritaires ou identitaires.

La lecture des lignes directrices (voir plus bas) laissera le citoyen-électeur sur sa faim ; au-delà des grandes déclarations d’intention, le document ne précise pas les moyens qui seront mis en œuvre pour y parvenir. Rien ne figure sur la politique budgétaire et fiscale ou sur la stratégie sociale, sans compter l’absence de règlement du conflit avec les Palestiniens qui a aussi un impact sur l’économie d’Israël.

netanAu cours des six dernières années de gouvernement Netanyahou (depuis 2009), l’économie israélienne a subi une sévère cure néo-libérale : moins d’impôts, moins de dépenses publiques, moins d’aides sociales. Une politique qui a subi aussi des revers, comme la protestation sociale de l’été 2011 qui a mis un frein à la contraction de services publics, mais au prix d’un relèvement de la fiscalité, notamment indirecte. Quant à la croissance de l’économie israélienne, elle se poursuit à un rythme ralenti et sur un modèle toujours inégalitaire.

Reste que la stratégie socio-économique des précédents gouvernements Netanyahou n’a jamais été limpide ; de nombreux défis sont restés sans réponse, comme l’intégration des Arabes et des Harédim au marché du travail, la réforme de la santé, la pauvreté ou les monopoles. Les succès à mettre sur le compte de la politique économique de ces dernières années (comme le développement des infrastructures routières ou la réforme des ports) ne suffisent pas décrypter les intentions véritables de ce 34e gouvernement israélien.

Voici les 12 lignes directrices économiques et sociales du quatrième gouvernement de Benyamin Netanyahou; à conserver pour établir un bilan à la fin de son mandat.

1. LE GOUVERNEMENT AGIRA POUR RÉDUIRE LE COÛT DE LA VIE EN ISRAËL DANS TOUS LES DOMAINES, PRINCIPALEMENT DANS LE LOGEMENT, L’ALIMENTATION ET L’ÉNERGIE.

2. LE GOUVERNEMENT AGIRA RÉSOLUMENT POUR RÉDUIRE LES MONOPOLES ET ACCROÎTRE LA CONCURRENCE DANS L’ÉCONOMIE ISRAÉLIENNE, NOTAMMENT DANS LES SECTEURS DE LA BANQUE, L’ASSURANCE ET LA FINANCE, DANS LE BUT DE RÉDUIRE LE PRIX DES SERVICES FOURNIS AU CITOYEN ET PERMETTRE L’ACCÈS DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES AU CRÉDIT BON MARCHÉ.

3. LE GOUVERNEMENT AGIRA POUR DÉVELOPPER LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET L’ENSEIGNEMENT DES PROFESSIONS TECHNOLOGIQUES DANS LE BUT DE RÉPONDRE AUX BESOINS FUTURS DE L’INDUSTRIE ISRAÉLIENNE QUI EST UN DES PRINCIPAUX FACTEURS DE CROISSANCE ÉCONOMIQUE.

4. LE GOUVERNEMENT AGIRA POUR LA RÉDUCTION DES ÉCARTS DANS LA SOCIÉTÉ ISRAÉLIENNE, TOUT EN FACILITANT L’ÉGALITÉ DES CHANCES DANS L’ÉDUCATION, EN RENFORÇANT LE SYSTÈME DE SANTÉ, EN FAVORISANT LES FEMMES ET LES MINORITÉS, LES SOINS AUX PERSONNES ÂGÉES, LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET LE RENFORCEMENT DE L’AIDE AUX COUCHES DÉFAVORISÉES DE LA POPULATION.

5, LE GOUVERNEMENT SE DONNERA COMME PRIORITÉ NATIONALE LE DÉVELOPPEMENT DE LA PÉRIPHÉRIE GÉOGRAPHIQUE ET SOCIALE EN ISRAËL. LE GOUVERNEMENT LUI ACCORDERA LA PRÉFÉRENCE POUR LA FOURNITURE DE SERVICES DIVERS, DANS LE BUT D’ÉTABLIR UNE ÉGALITÉ DE CHANCES POUR TOUS SES CITOYENS, SANS DISCRIMINATION DE LIEU DE RÉSIDENCE OU DE STATUT SOCIO-ÉCONOMIQUE.

6. LE GOUVERNEMENT PLACERA L’ÉDUCATION AU CENTRE DES PRIORITÉS NATIONALES ET AGIRA POUR LA MISE EN ŒUVRE DE RÉFORMES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE.

7. LE GOUVERNEMENT METTRA L’ACCENT SUR LE SOUTIEN AUX ÉTUDIANTS, SOLDATS ET JEUNES, ET FERA TOUT CE QUI EST POSSIBLE POUR AIDER LES JEUNES À RISQUE.

8. LE GOUVERNEMENT AGIRA POUR L’INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES DANS LA VIE SOCIALE, TOUT EN LES AIDANT DANS LEUR ÉDUCATION ET EMPLOI, ET SATISFERA AUX BESOINS ÉLÉMENTAIRES DE CEUX QUI NE SONT PAS EN MESURE DE SE PRENDRE EN CHARGE .

9. LE GOUVERNEMENT AGIRA POUR ACCROÎTRE L’AIDE AUX FAMILLES AYANT DES ENFANTS EN BAS ÂGE.

10. LE GOUVERNEMENT PLACERA L’IMMIGRATION ET L’INTÉGRATION EN TÊTE DE SES PRÉOCCUPATIONS ET AGIRA AVEC VIGUEUR POUR AUGMENTER L’IMMIGRATION EN PROVENANCE DE TOUS LES PAYS DU GLOBE.

11. LE GOUVERNEMENT AGIRA POUR LA DÉFENSE DE LA QUALITÉ DE L’ENVIRONNEMENT EN ISRAËL, POUR L’AMÉLIORATION DE LA QUALITÉ DE VIE DE SES HABITANTS ET POUR LA PARTICIPATION D’ISRAËL À L’EFFORT GLOBAL EN MATIÈRE DE CLIMAT ET ENVIRONNEMENT.

12. LE GOUVERNEMENT AGIRA POUR LE RENFORCEMENT DU NÉGUEV ET DE LA GALILÉE.

Jacques Bendelac IsraelValley

Laisser un commentaire