Pour dédier une halakha, cliquez ici !

A partir de Baroukh ShéAmar, on ne s’interrompra plus (même pour s’exprimer en Lashon HaQuodesh, y compris pour parler de la prière ou d’une autre Mitsvah), et ce jusqu’après la ‘Amida, ou les Ta’hanounim s’il y a lieu.

Dans cet intervalle on pourra répondre Amen, mais pas Baroukh Hou OuBaroukh Shemo. (De même dans la téfila de ‘Arvit, on sera très attentif à ne pas parler après Barekhou, même si l’on n’a pas commencé la première Brakha du Kriyat Shema).

Pour consulter le dossier complet et les sources : La Quoti Halakhique


Cette halakha est dédiée pour la guérison complète et totale de Ma’ayane bat Yael ainsi que pour l’élévation de l’âme de Louïsa bat ‘Hanna et de ‘Haïm ben Mordekhaï.

Laisser un commentaire