daniel gal1Le livre chez le peuple du livre
Il est indéniable que le livre qui a connu en France le plus grand nombre de ventes depuis le début de l’année est le livre Soumission de Michel Houellebeck. Les événements depuis quelques mois , la parution de son roman politico fiction , frôlant et souvent dépassant une certaine réalité ,les événements de ces derniers mois augmentent encore plus l’avidité du lecteur ,curieux de savoir encore plus sur l’islam en Europe ,en France et dans le monde. Cet ouvrage dépeint avec forces détails une certaine réalité.
On s’attendait a ce que cette oeuvre soit traduite très rapidement en hébreu . Cela est chose faite depuis quelques semaines
Les suppléments littéraires de tous les journaux paraissant en Israel ont fait une critique assez élogieuse sur cet ouvrage qui figure parmi les livres les plus vendus en Israel depuis sa parution en hébreu,
Ce livre est pour le lecteur israélien moins surprenant que dans un autre pays car les Instituts de recherche sur l’Islam sont nombreux et très avances dans leurs recherches dans ce domaine , mais il reste très instructif pour les chercheurs sur la propagation de l’islam extremiste en Europe
Je voudrais profiter de l’occasion , quelques jours après la semaine du livre en hébreu en Israël,événement culturel qui se tient dans de nombreuses villes et localités d’Israël pour souligner le nombre important de livres parus a l’étranger qui sont traduits sans tarder en hébreu ,bien sur tous les romans a succès parus en Europe et aux Etats Unis mais aussi ce qui impressionne c’est le nombre de livres scientifiques , traduits immédiatement en hébreu
D’après de nombreuses statiques très sérieuses, Israel traduit en hébreu chaque année un nombre impressionnant de livres .qui dépasse de loin le nombre de livres traduits en arabe par tous les pays arabes réunis

Cette constatation certes me réjouit mais elle m’attriste aussi . Il faut que les dirigeants charges de l’éducation dans les pays arabes, comprennent que seule une éducation ouverte, accessible a tous et sans préjuges sortira les masses de leur obscurantisme et leur donnera accès au progrès ,et a la démocratie.
Sans démocratie réelle, parler de paix reste hélas utopique

Daniel Gal
diplomate ayant représente Israël durant près de 40 ans dans plusieurs continents Afrique Asie, Europe Amérique du nord et Amérique latine. Il est a la retraite avec grade d’ambassadeur. Depuis sa retraite il se consacre a défendre l’image d’Israël en publiant des articles aussi bien dans les médias que dans des programmes de radio et télévision.

 

Laisser un commentaire