Paris , 18 Elloul 5775

Comme chaque année pendant le mois d’Eloul, nous sonnons le chofar, chaque jour du mois précédent le jour de Roch Hachana afin de réveiller notre cœur à la Techouva.

Ainsi, il y a quelques jours, le Rav Yair Ladayov est allé rendre visite à son ami G. Abouzdid dans le 4ème arrondissement de Paris, et lui a sonné le chofar.

Alors que les sonneries du chofar retentissaient dans la boutique de vêtements, un vieil homme âgé de 92 ans poussa la porte et entra, l’air émerveillé. Il s’adressa au Rav Ladayov et lui demanda: « Est-ce un chofar? » , le Rav lui répondit par l’affirmatif. Le vieil homme raconta alors qu’il n’en avait pas vu depuis plus de 60 ans , et que ces sonneries qu’il venait d’entendre lui ont rappelé son dernier Kipour qu’il a observé avant d’avoir vécu les camps de concentrations.

Il s’agissait en effet, d’un juif polonais , rescapé de la Shoah qui passait simplement par là, mais, attiré par le son du Choffar, il a suivi la mélodie jusqu’à se trouve face au Rav et son ami.

Quelques minutes plus tard, ce même juif mettait les tefilin pour la première fois depuis la fin de la guerre.

Le son du chofar a une fois de plus , comme le dit le rabbi de loubavitch « réveillé la nechama d’un juif »

http://www.anachinfos.net/

Laisser un commentaire