Le maire d’Ashdod ainsi que les maires d’autres villes menacent d’interrompre la construction de dizaines de milliers d’appartements à Ashdod, suite à l’annonce du plan du Ministère des Finances qui prévoit de réduire la budgétisation pour les villes faibles. La lettre qu’ils ont envoyée au Ministre des Finances nous fait comprendre que les jeunes couples représentent … un fardeau pour la ville. 

Plusieurs maires, dont le maire d’Ashdod, menacent le Ministre des Finances de s’en prendre à son projet phare (baisse des prix du logement et construction massive) s’il touche à leurs revenus.

Selon la lettre qu’ils ont envoyée, nous pouvons comprendre qu’ils font « une fleur » au Ministre en ayant accepté d’accélérer les plans de nouvelles constructions massives dans leurs villes, mais ils menacent maintenant de réexaminer leur décision quant à, textuellement, « La grande corvée » – Permettre aux jeunes de vivre dans leur ville.

yehiel lasri
Le Maire d’Ashdod et ses confrères punissent donc les jeunes couples et les enfants de la ville, qui, selon la lettre envoyée au Ministre des Finances, représentent un fardeau. Comme si accueillir ces jeunes était une faveur envers le gouvernement.

Nous parlons en tout de 400.000 logements répartis sur plusieurs villes, dont une dizaine de milliers de logements neufs se trouvant à Ashdod.

Voici un aperçu de la lettre envoyée par les maires qui l’ont signée, parmi eux – le Maire d’Ashdod :

« A l’attention du député Moshé Kahlon, Ministre des Finances

Bonjour,

Objet : Conséquences de la budgétisation différentielle sur les constructions résidentielles

Le gouvernement israélien a mis à l’ordre du jour une proposition de budgétisation différentielle des autorités locales dans les services de l’éducation et  des aides sociales.
Cette méthode contredit totalement les efforts et la mobilisation dont font l’objet les services cités ci-dessus. Les maires ont signé des accords avec l’Etat pour de vastes projets de construction visant à accélérer la construction dans leur ville. Ces accords sont maintenant en danger.
Alors que nous nous sommes engagés à coopérer avec vous pour trouver une solution à la pénurie de logements en Israël, en accomplissant notamment des efforts considérables pour promettre une baisse des prix du logement, votre Ministère s’en prend aux budgets des autorités locales qui ont accepté d’accélérer la construction et d’augmenter la population dans leur ville…
L’avenir de dizaines de milliers de logements dans nos villes ne tient qu’à un fil, et s’il venait à y avoir un changement de budgétisation, basé sur l’augmentation de la population – Nous nous verrons dans l’obligation de réexaminer notre décision quant à la grande corvée que nous avons assumée  lors des accords et des plans de construction supplémentaires. »

Cliquez ici pour découvrir la lettre complète écrite depuis le bureau du Maire de Rishon Letzion et signée, entre autres par le Maire d’Ashdod – Lasri

Les données citées ci-dessus ne comprennent pas les autres vastes plans de construction dans les anciens quartiers et les centres-villes, tels que les projets de renouvellements urbains, les projets Tama 38 et les autres projets de Pinouï-Binouï. En ajoutant ces projets, il s’agit d’un volume de construction bien plus grand.

kahlonRéponse du Ministère des Finances :

« Le système de budgétisation actuel, dans lequel toutes les autorités locales sont financées à part égales, sans tenir compte qu’il en existe des plus faibles, contribue en pratique aux lacunes éducatives et sociales dans ces zones faibles.

Le Ministère des Finances envisage de résoudre ce problème en privilégiant les autorités locales faibles.

Cette lettre est surprenante, d’autant plus qu’une équipe conjointe avec  le président de l’administration locale et le chargé des budgets au Ministère des Finances, discute d’un système approprié d’un commun accord. »

Sources : Ashdodnet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.