Lors de la rentrée des classes, le chef du gouvernement s’est rendu dans l’école primaire Ramat Keramim à Ashkelon, en compagnie du ministre de l’Éducation Naftali Bennett.

À Ashkelon, une ville à portée des tirs de roquettes en provenance de la bande de Gaza, le Premier ministre a déclaré : « La première leçon apprise au CP est ‘Shalom Kita Aleph’, en mettant l’accent sur le mot Shalom [la paix]. Nous éduquons nos enfants à la paix. À quelques kilomètres d’ici, le Hamas apprend le contraire de la paix à ses enfants et essaie, de temps à autre, de nous tirer dessus, de vous tirer dessus. Notre politique est claire : zéro retenue, zéro laisser-aller, zéro tolérance pour le terrorisme. Nous répondons à chaque tir en direction de notre territoire que ce soit par des actions visibles ou secrètes et nous mettons également le terrorisme en échec comme nous l’avons fait hier à Djénine. »

Le chef du gouvernement évoquait l’opération menée dans la nuit de lundi à mardi par une force conjointe de Tsahal et de l’unité spéciale antiterroriste (Yamam) dans la ville sous contrôle palestinien. Au cours de la tentative d’arrestation d’un haut responsable du Hamas, un policier a été assez grièvement blessé. « Je souhaite un prompt rétablissement au soldat blessé. Nous voulons la paix, mais avant tout, nous devons protéger notre pays et nos enfants. Vous protéger vous. La sécurité de nos enfants est notre priorité », a renchéri M. Netanyahou.

À Ashkelon aussi, le Premier ministre a encouragé les enfants à exceller et être sionistes. Il a évoqué l’ordinateur comme un outil que les élèves peuvent apprendre à utiliser pas seulement pour jouer, comme ils savent le faire, mais « pour se connecter au monde, apprendre ce qu’[ils] souhaitent savoir et exceller ». Enfin, il a rappelé l’importance pour les enfants de se respecter les uns les autres.

YA pour http://www.israpresse.net/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.