Communiqué de presse du Service Municipal des Sports
Encore et encore … reconnaissance et respect pour la ville d’Ashdod choisie pour accueillir le Championnat du Monde de Sambo – (un type de Judo)
………………………………………….. …………………………………..
le Sambo n’est pas assez bien connu en Israël. Mais en Europe de l’Est, notamment en Russie, il se vend bien, auprès des nombreux participants et fans.

Le sambo est un art martial et un sport de combat créé en URSS dans les années 1930, mélangeant principalement le judo avec l’aïkido, le karaté, la boxe et la lutte (samoz). Suivant le type de sambo pratiqué, l’usage des percussions pieds-poings peut être autorisé (combat sambo) en plus de son aspect lutte (sambo sportif), faisant du sambo une catégorie proche du combat libre.

C’est sur cette trame de fond que s’est bâti le Sambo russe  le Judo du Kodokan, les luttes Slaves (Kourach, Chidaoba, Kures, Gulesch, Kurijash, etc), les clefs de jambes du Jujutsu (Tenjin Shinyo Ryu (en) et Kito Ryu (en)), la Lutte gréco-romaine, la Lutte libre, la Boxe, la Savate, le Muay thaï, le Wushu, le Pencak-Silat, etc. Les innovations importantes ont été apportées au Sambo, ce qui le distingue du Judo. Dans le Sambo Sportif, il n’y a pas de technique d’étranglement (Shime Waza). Ceci vient du fait que l’Union Soviétique est un pays nordique. Par contre, certaines de ces techniques subsistent dans sa version militaire. Les techniques de clefs de jambes (Ashi Kansetsu) sont omniprésentes.

Le Sambo russe ne comprend pas de système de ceinture ou de grade comme le Judo en comporte. Pendant un certain temps, dans le but de suivre le modèle japonais du Judo, l’ancien système soviétique reconnaissait un système de 11 degrés (Dan) de ceinture noire. Ces distinctions et ces grades ne représentent en rien, du moins de manière claire et précise, une progression technique au Sambo. En effet, il n’existe aucun syllabus technique concernant l’enseignement de cet art martial. Les ceintures et titres ne sont en fait qu’une sorte de trophée. Elles sont le témoin de l’habileté du combattant à appliquer ses techniques en compétition. La Fédération Internationale Amateur de Sambo (FIAS) a aboli le système de ceintures en 1987.

Lors du dernier championnat du monde de Sambo pour les adultes, 80 pays du monde entier étaient représentés. Le Sambo n’a pas de représentativité « olympique »
mais il fascine plusieurs milliers de militants et il est bien connu de nombreux immigrants de l’ancienne URSS, qui vivent aujourd’hui à Ashdod.
Il était naturel que les dirigeants de l’Autorité Municipal des Sports, répondre positivement à la proposition de Pavel Mosin-président par intérim de l’Association israélienne de Sambo, hôte du championnat d’Ashdod.

Pendant le week-end de ce mois-23-24, aura lieu le Championnat du Monde de Sambo pour les seniors, des athlètes de  35  à 65 ans +
Jusqu’à présent, il y avait près de 260 athlètes provenant de 24 pays à se joindre à 34 athlètes israéliens locaux.

Le concours est organisé par l’Association mondiale de Sambo, le service municipal des Sports d’Ashdod et l’Association israélienne de Sambo.

Le Secrétaire général de l’Association Shi Giizingr et Pavel Mosin liés à l’événement attache une grande importance à l’existence d’Israël et au  championnat d’Ashdod.
Nous croyons que le championnat va ouvrir la voie à de nombreux autres tout aussi  prestigieux dans le futur permettant de mettre à profit et de renforcer l’industrie  »

Benny Hizkiya

Laisser un commentaire