Ce phénomène qui se manifeste principalement l’hiver ne fait que s’accentuer au fur et a mesure des années dans la Méditerranée lorsque la température de l’eau baisse. Les experts  n’ont pas encore de réponse . Ceci est un mystère pour les chercheurs qu’ils trouvent difficile d’expliquer.
requins
Les vents et une mer agitée ne découragent pas les marins aguerris ni les plongeurs, familiers de ce phénomène.

Les océanographes trouvent qu’il est difficile d’expliquer pourquoi ces dernières années le nombre de requins a augmenté , comment peut on expliquer que l’on soit passe d’un a deux requins isolés  il y a quelques années, et que l’on parle maintenant de dizaines de bandes.

Israël a pu observé jusqu’à présent une cinquantaine d’espèces de requins au large de ses cotes. On peut les observer généralement au large d’Ashdod, Ashkelon et Hadera. On suppose que les courants dégagés par les usines de dessalement de l’eau , ainsi que les centrales électriques réchauffent les eaux, peut-être aussi qu’ils y trouvent plus de  nourriture disponible à proximité.

De toute façon cela est un spectacle pas moins spectaculaire. De longues nageoires qui viennent à la surface, rappellent des films sombres, évoquant des craintes refoulées. Mais ils ne sont pas venus de loin pour attaquer.

Ils se nourrissent des poissons de la Méditerranée, et se reproduisent. craignent équiper cause de l’extinction et de demander 30 ans de leur vie pour attraper nouvelle progéniture de génération permettrait de maintenir l’équilibre écologique de la Méditerranée.

Les résidents d’Ashdod et représentants des verts (environnement) ne peuvent qu’espérer que les requins ne décident pas de s’installer ici au printemps et en été.

Adaptation Ashdodcafe
Source Ashdodnet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.