Depuis sept ans, la municipalité d’Ashdod a conduit un projet colossal visant à purifier la rivière du Nahal Lakhish considérée depuis des décennies comme l’une des rivières les plus polluées d’Israël !

Pari gagné, puisque aujourd’hui c’est sans équivoque que le Ministère de la protection de l’environnement a déclaré la rivière « propre » et faisant partie du trio national gagnant.

Ashdod est  une ville « durable », une ville qui est attachée aux principes de protection de l’environnement et de la santé publique. Pendant environ 20 ans, le rejet des déchets industriels se faisait de façon complètement anarchique dans le lit de la rivière et aucune tentative réelle n’était mise en place pour prévenir des dégâts et préserver la rivière. 

Un plan stratégique pour prévenir la pollution de la rivière Lakhish et des plages, a été mis en place et appliqué depuis début 2009. La municipalité a investi des ressources à la fois pour la remise en état de la rivière mais également pour le maintien de la purification.

Le principal objectif du plan stratégique est la prévention de la pollution dans la rivière et des plages tout en préservant la qualité de l’eau à un niveau permettant l’activité de la navigation de plaisance.

Ce projet a pu être appliqué grâce à la complémentarité de multiples services municipaux: service d’ingénierie, de technologie, des opérations, du personnel administratif et du personnel juridique , de l’éducation et d’information .

Des actions concrètes ont été mises en place :

  • La récupération des eaux usées
  • La mise à niveau des stations de pompage
  • Un système de reporting mis à jour et des alertes en temps réel sur les rejets d’égouts
  • Des enquêtes concernant les drainages effectués qui pourraient endommager la rivière.
  • Des moyens de collecte des déchets industriels

Depuis la fin 2010, Ashdod a été classée parmi les premières villes à mettre en place des projets visant à préserver l’environnement.

Adaptation Mazal pour Ashdodcafe

Laisser un commentaire