«Les appels d’offres dans le quartier du Lahish doivent inclure aussi bien des prix concurrentiels pour les personnes éligibles (jeunes couples) que pour les personnes du troisième âge.»

L’avocate Vered Zebulon Tsarfati , présidente de l’association, et Shlomi Ben Ezri, directeur général  de l’association des entrepreneurs  d’Ashdod et de la plaine côtière, proposent au Maire d’Ashdod, d’inclure dans les appels d’offres relatifs à la vente de terrains situés dans le quartier du Lahish, des personnes souhaitant améliorer leur habitat mais aussi des personnes du 3 ème âge qui sont aussi résidents de la ville d’Ashdod qui sont en attente de ce type de logement. Donc pas seulement aux jeunes couples.

L’association a adressé la semaine dernière un courrier au Maire de la ville, suite aux déclarations de ce dernier selon lesquelles il avait l’intention de commercialiser tous les terrains situés dans le quartier de la rivière Lahish uniquement par la méthode « prix par occupant (jeunes couples) ».

L’association des entrepreneurs : « Nous félicitons le maire de la décision de créer des logements dans ce quartier. Cette année, nous allons enfin cueillir les fruits de cette initiative de planification qui offrent aux habitants de la ville d’Ashdod de bonnes perspectives, surtout pour ceux qui attendent depuis longtemps des appartements résidentiels.  Il ne faut pas non plus oublier de tirer des leçons de l’expérience des villes alentours, comme envisager un mélange de populations dans ce quartier comprenant des personnes du 3 ème âge, des personnes qui souhaitent améliorer leurs conditions d’habitation ainsi que des jeunes couples. »

Selon l’association, la constitution des listes de prétendants au logement  doit comprendre 50% de logements commercialisés dans le cadre du « prix à l’occupant », et 50 % commercialisés sur le marché libre au profit des personnes souhaitant améliorer leur conditions ainsi que des personnes du 3 ème âge qui ont été oubliées par l’état d’Israël , celui –ci ayant déterminé que tous les appartements seraient considérés comme « prix par occupant (jeunes couples)». De ce fait, la construction a été gelée.

Vered Tsarfati Zevulun: « Le marketing intégré réduira le prix pour les jeunes couples, car l’entrepreneur voit dans son esprit la possibilité de réaliser des profits en vendant le reste des appartements sur le marché libre. Afin de remporter l’appel d’offres pour les terrains, l’entrepreneur sera disposé à réduire le profit attendu en offrant un prix moins cher au « prix des occupants (jeunes couples) », cette competitivité augmentera ses chances de remporter l’appel d’offres,et ainsi permettre une mixitée de la population interessée par ces logements.

Selon  Shlomi Ben Ezri, la construction destinée à la commercialisation sur le marché libre permettra la construction de bâtiments plus investis et de meilleure qualité. A juste titre, la motivation du promoteur sera plus grande que celle d’un promoteur qui construit des logements à petits prix pour de jeunes couples.

Il pense aussi que, comme l’accord  »sur le toit » devrait permettre une commercialisation supplémentaire de terrains en quantité importante, la demande existante sur le marché devrait recevoir une réponse appropriée sans aucun impact sur les hausses de prix. Notre association estime qu’il est correct pour la ville d’Ashdod que la commercialisation du terrain soit contrôlée et adaptée aux besoins de tous les résidents. Nous croyons et sommes convaincus que nous devrions également nous occuper des habitants souhaitant améliorer leurs conditions d’habitations dont on ne tient pas compte ces derniers temps, alors même qu’ils jouent un rôle central dans l’économie du marché de l’habitation et que leur incapacité d’acheter a contribué à geler le marché de l’immobilier.

Ashdodcafe.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.