À compter du 1er mai 2019 , Israël a mis en œuvre son premier programme de visas d’investissement. Pour la première fois dans l’histoire d’Israël, les citoyens américains qui n’ont pas droit à l’Aliya basée sur la loi du retour peuvent acquérir un statut permanent en Israël sur la base d’un investissement dans une entreprise israélienne.
Chaque investisseur devra fournir un plan d’investissement détaillé, convaincant le comité compétent que cet investissement contribuera à l’économie israélienne. Le visa nécessite l’acquisition d’au moins 50% de la propriété d’une entreprise commerciale active qui emploie un certain nombre de citoyens israéliens.
Une fois le visa accordé, l’investisseur et sa famille (conjoints et enfants mineurs) peuvent s’installer en Israël et y résider tant que le commerce est actif. Les cadres supérieurs étrangers et les employés qualifiés, qui doivent également être citoyens américains et doivent démontrer que leur expertise est nécessaire à l’entreprise, peuvent également amener les membres de leur famille en Israël.
Le visa B-5 fait partie d’un accord mutuel avec les États-Unis, permettant aux citoyens israéliens d’obtenir le visa d’investissement E-2.
Maintenant que le précédent est créé, il est possible qu’un programme de visas similaire soit mis en place pour les autres pays du traité.
Ashdodcafe.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.