Sur la liste des 10 plus grandes villes d’Israël, Ashdod figure au sixième rang des rénovations d’immeuble en  »Tama 38 » pour 2018 et à la deuxième place du pays en termes de renforcement et d’adjonction de constructions supplémentaires, selon les données de l’Autorité gouvernementale pour la rénovation urbaine publiées aujourd’hui.
Les données ont révélé que 34 permis de construire pour TAMA 38 ont été délivrés à Ashdod en 2018.

Les permis délivrés concernent des projets de renforcement et d’agrandissement et non de Pinouï Binouï, qui sont des projets de démolition et de reconstruction. Si nous ne regardons que la question du renforcement des fondations et des ajouts de logements neufs sur l’existant, Ashdod occupe la deuxième place en Israël après la ville de Tel Aviv.

En outre, si l’on considère le nombre de permis délivrés par rapport à la taille de la population, Ashdod est classé au premier rang des villes classées.

Selon Shlomi Ben Ezri, PDG de l’Association des entrepreneurs de la ville, la municipalité d’Ashdod encourage activement la rénovation de l’immobilier dans la ville par le biais de ce type de programme.

La municipalité est très favorable à faire avancer le dossier afin de rénover la ville et de transformer les bâtiments en ruines en bâtiments modernes. Cependant, l’État doit continuer à éliminer les obstacles et à accroître la viabilité économique de la construction de projets de rénovation urbaine à la périphérie, de manière à ce qu’un pourcentage plus élevé de projets soit réalisé, notamment dans les communautés du sud.  »

Ben Ezri note également que malgré l’importante construction de projets de Tama 38 à Ashdod, de nombreux projets de ce type sont construits avec de graves défauts de construction et que l’accent devrait être mis sur cette question qui engendre de nombreux différents entre kablanim et acquereurs d’appartement.

Récemment, de graves défauts de construction ont été découverts sur les chantiers des projets TAMA 38 dans l’ensemble d’Ashdod, et dénoncés notamment par le directeur général de l’association des entrepreneurs d’Ashdod, Shlomi Ben Ezri, ainsi que par l’architecte de la ville, Ram Aharoni, et le directeur du département de surveillance des bâtiments, Carmit Sinai, ainsi que par plusieurs inspecteurs de la municipalité.  « Les failles découvertes révèlent un phénomène difficile pour les entrepreneurs qui se disent » sous-traitants « dans le domaine de TAMA 38, car certains kablanim construisent des projets sans expérience ni compréhension dans le domaine. Il va sans dire que ces défauts exposent les résidents à de graves problèmes de sécurité et à des coûts financiers élevés pour les réparations qui s’ensuivent.

Les conseils Ashdodcafé :
1/ ne pas hésiter à vous renseigner sur le kablan et ses réalisations
2/ vous faire représenter lors de l’acquisition d’un bien en Tama 38 par un avocat
3/ vérifier que le kablan à la garantie bancaire
4/ vérifier que les délais de livraison de votre appartement soient respectés et qu’a défaut les pénalités correspondent a la valeur locative du marché

Ashdodcafe.com

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.