Etre fidèle c’est être honnête  mais aussi être intègre ou entier. « Votre intégrité atteste de votre fidélité » écrit Rick Tal Ben Shahar dans sa méthode ou il développe cette idée. On peut parler d’intégrité à propos d’une personne  lorsqu’il y a convergence entre ses paroles et ses actes.  Les paroles dites à autrui nous engagent.

Pour la psychologie :

Nul n’est parfait, tout le monde a déjà été en retard à un rendez vous, il nous est arrivé un jour de ne pas tenir nos engagements. La question n’est pas de savoir si nous sommes intègres mais si nous sommes en accord  avec nous même. Il existe des gens qui feront tout leur possible pour tenir leur parole, leurs engagements et de l’autre il y a ceux pour qui les promesses ne sont que du vent. Notre  position exacte dans ce continuum détermine dans une large mesure  le respect que nous inspirons à nos semblables mais surtout le respect que nous éprouvons pour nous même. Quand nous tenons nos engagements envers autrui ou envers nous même, nous émettons à l’intention de tous des messages importants : mes pensées, mes paroles, ma personnalité m’engagent. Ce que je dis est l’expression de ce que je suis. Aussi est ce moi-même que je respecte quand j’assume mes engagements verbaux ? le seul jugement qui devrait prévaloir dans la vie est celui que nous portons à l’égard de nous-même. Sommes-nous la personne que nous souhaitons être? Agissons-nous pour nous… ou pour les autres ?

Pour le psychologue Nataniel Branden l’intégrité est l’une des clés de l’auto estime de soi. Ses travaux tendent à démontrer l’existence d’une boucle d’auto renforcement entre l’une et l’autre. Plus on pratique l’intégrité, plus on s’estime soi-même. En pratique  pour renforcer son estime de soi, il n’y a pas mieux que de pratiquer l’intégrité.
Lintégrité est la motivation première à être conforme à ce que l’on est réellement.

Pour le judaïsme :
La fidélité et l’intégrité sont aussi des qualités indispensables du juif. En effet nous devons aspirer à rester fidele et intègre en respectant les commandements  de la Thora ce qui équivaut a respecter notre nature profonde. Le Rav Aviner dans son livre « reflets » à propos de Chavouot explique que même si au cours des générations précédentes, nous n’avons cessé de recevoir  l’influence  de cultures etrangères, notre nature ne change pas et reste ancrée dans la Thora, ceci indépendamment de notre volonté. Comme dit le proverbe : « Chassez le naturel, il revient au galop. »  La Thora appartient à l’âme juive et à la nature juive. Le Midrash raconte dans le Sifré Devaim 3 comment l’Eternel a proposé  Sa Thora aux enfants d’Israel qui étaient rassemblés  en bas de la montagne.  Le Midrash explique : « D. leur dit : Si vous acceptez la Thora très bien ! Sinon Je renverserai cette montagne sur vous, elle sera votre sépulture ! »  La Thora est donc pour nous une nécessite absolue : sans elle nous n’avons pas de raison de vivre. Nous pourrions aller plus loin et dire que la Thora est nous même et que nous sommes nous même la Thora.   Evidemment nous possédons le libre arbitre, mais cela ne signifie pas que nous pouvons changer notre nature  intrinsèque : nous n’avons pas d’autre choix que d’être fidèle à cette âme juive  qui n’est autre que la Thora ,ou bien nous pouvons lui tourner le dos ,et ainsi trahir notre nature profonde. Aussi ce n’est pas seulement le peuple juif qui est danger s’il refuse la Thora, mais l’ensemble de l’humanité, puisque l’Eternel avait lancé cet avertissement : « Je ramènerai le monde au tohubohu » et de fait, s’il manque au monde une âme faite de spiritualité et de morale, il n’est que tohubohu. Nous pouvons donc accomplir les principes de la Thora sans que ceux-ci nous soient imposés et a la limite, nous n’avons pas besoin d’écouter les ordres de la Thora pour les accomplir, puisque notre nature profonde est d’agir fidèlement à ces principes.  Cette Thora que nous acceptons à Chavouot est certes un joug, mais nous l’acceptons dans la joie, parce qu’elle est conforme  notre nature et nous sied parfaitement!

Cet article vous a interpellé ou vous souhaitez poser des questions : N’hésitez pas à me faire partager vos réflexions en écrivant sur ma messagerie facebook – Anne Lachkar Haddad. Merci pour l’intérêt que vous porter à cette rubrique.

Hanna Lachkar Haddad
Psychologue, psychothérapeute.
Enfants, adolescents et adultes.
0526525534 / 088642814

 

 

Laisser un commentaire