Les visages pleins d’émotion d’un couple de parents de cinq petits enfants vivant à Ashdod ne laissent pas indifférent.
À la suite d’une complication après un accouchement, l’état de santé de la maman s’est altéré et elle ne travaille plus depuis près de six mois. À ce jour, le père est le principal soutien de famille à la maison, mais son salaire est malheureusement insuffisant.
C’est ainsi que le jeune couple essaie de survivre en allégeant son compte bancaire et en augmentant ses dettes jour après jour, avec le réfrigérateur vide de nourriture !

Un couple de jeunes parents d’Ashdod se trouve en grande difficulté financière et a  maintenant besoin d’aide. Ils ont émigré de France il y a une dizaine d’années et vivent dans un appartement de quatre pièces au centre ville avec leurs cinq enfants dont le petit de cinq mois et la grand-mère maternelle.

Il y a quelques mois, la mère a donné naissance à un cinquième enfant. Suite à une complication survenue lors de l’accouchement, mettant sa vie en danger, elle a été hospitalisée pendant plusieurs semaines et ne peut désormais plus travailler.

À ce jour, le père de famille est la principale source de revenus et son salaire, qui ne s’élève qu’à 6 000 NIS, ne permet pas de répondre aux dépenses courantes, tout comme à l’éducation des enfants.
En conséquence, le couple se trouve dans l’impossibilité de payer ses dettes qui ne font  qu’augmenter.
La grand-mere les aide avec sa retraite qui part dans le paiement des dettes des parents. « Toute leur famille est en France et ils ne recoivent aucune aide de sa part »
– L’amie de la famille a déclaré: «C’est ainsi que chaque membre de la famille gère sa propre vie et ne peut rien faire pour eux. La famille du mari est malheureusement incapable d’aider non plus. » Elle précise que le couple reçoit de l’aide sociale, mais que cela ne suffit pas pour remplir le réfrigérateur de nourriture.

Pour des dons et une assistance, appelez le: 054-7556772 (Tsipora)

Source et photo Ashdodnet.com

Laisser un commentaire