Le manque de terrain et la demande croissante de logement font que de plus en plus de terrains agricoles deviennent constructibles ! Aujourd’hui le gouvernement israelien adopte une politique de plus en plus orientée vers le changement de statut des terrains agricoles a constructibles et ce pour enrayer le problème de hausse des prix du logement. De même ce changement de statut concerne surtout les terrains privé qui ne représente que 7% des inscriptions cadastrales privé en Israël.

Aujourd’hui le KLMI, Fond de Développement de l’Héritage d’Israël, propose à la vente 15 parcelles de 500 M2 de ces terres agricoles à prix raisonnable.

Une opportunité à saisir puisque 82% des terres en Israël appartiennent à l’état (Minhal) et 18% seulement sont privées (Taboo). Or, pour répondre aux besoins d’accroissement démographique, les changements de statut auront probablement tendance à s’accélérer dans les années à venir. Peut-être en bénéficierez-vous personnellement, ou alors vos enfants ou encore vos petits-enfants, mais dans tous les cas vous devenez propriétaire dès à présent d’une parcelle de la terre d’Israël, inscrite à votre nom au Taboo.

Trois questions pour un terrain

Le KLMI vous remercie vivement pour l’intérêt porté à nos terrains agricoles. Aussi, suite à vos nombreux appels, et à vos pertinentes questions, voici quelques précisions:

  1. A quelle municipalité vos terrains agricoles sont-ils rattachés ?

A la commune de Yavneel, en Basse-Galilée, un village pastoral d’environ 5000 habitants disposant de toutes les infrastructures. Nos terrains agricoles se situent à 1 kilomètre approximativement dudit village, et à 15 kilomètres de Tibériade, une des 4 villes saintes d’Israël, peuplée de plus de 45 000 habitants.

 2. Comment accède t-on aux parcelles ? A qui appartiennent-elles ?

  • Actuellement chaque parcelle agricole est accessible par un chemin forestier, praticable en voiture par temps sec, sinon à pieds. Ces parcelles font partie des quelques 18% de terres appartenant à des propriétaires privés et inscrites au cadastre de l’Etat d’Israël (Taboo).

3. Que peut-on mettre sur ces terrains agricoles ?

  • La loi permet de les clôturer et d’y cultiver toutes sortes de végétaux, y compris sous serre puisqu’ils sont approvisionnés en eau. Certains terrains sont habilités à recevoir une caravane sur roues, après autorisation de la municipalité. Nous contacter à ce sujet.
  • Enfin, sachez chers lecteurs, que cette offre est rare et limitée. Pour l’heure seules 18 parcelles de ce type, toutes sur surface plane, sont mises en vente. Ne ratez pas l’occasion d’acquérir votre part d’Eretz Israël à un prix raisonnable.

Pour toutes réservations : 058 500 60 61 et par mail klmiinfos@gmail.com