IMPORTANT: Ceci est un message uniquement destiné à l’information. D’aucune façon,  Ashdodcafé ne prend position. Les informations ci-dessous sont un résumé des articles qui ont fait la une dans les médias locaux israéliens 

Depuis lundi dernier, 19 mars, jour de l’arrestation par les services de police du maire-adjoint Amram Knafo, d’un conseiller municipal dont le nom est interdit à la publication ainsi que ceux de deux entrepreneurs ashdodiens, la presse locale se fait largement l’écho du tremblement de terre qui a secoué la mairie.

Photo www.ashdodnet.com

Pour tous ceux qui suivent l’actualité locale, cette arrestation n’est en aucun cas une surprise mais la suite logique d’une enquête qui a démarré avec la diffusion, il y a déjà près d’un an, sur la 2ème chaîne de télévision israélienne, en prime time, de l’émission « Ouvda » (« Fait » en français) dirigée et présentée par la très célèbre journaliste Ilana Dayan. Cette émission intitulée pour la circonstance « Corruption sans interruption » (http://www.mako.co.il/tv-ilana_dayan/2011-21/Article-53c5ef9a613ff21006.htm) était consacrée aux agissements d’Amram Knafo, maire-adjoint du Dr Lasry, également Président du Directoire de la Commission des Finances de la mairie et Président du Directoire de la Commission chargée de la Construction. Ilana Dayan est reconnue par l’ensemble de la profession comme étant l’une des meilleures journalistes du paysage audiovisuel israélien et est saluée par ses confrères pour son extrême professionnalisme.

Lors de cette émission, une enquête très poussée menée par son équipe a présenté les accusations sans équivoque de plusieurs entrepreneurs ashdodiens, dont l’anonymat a été respecté, à l’encontre de M. Amram Knafo – à ne pas confondre avec M. Gaby Knafo, avocat de profession, homme d’affaires accompli, qui siège également en tant que conseiller municipal de la ville d’Ashdod. Tous étaient unanimes pour dénoncer, selon leurs dires, les pots-de-vin exigés par Amram Knafo des entrepreneurs qui souhaitaient obtenir des permis de construire. L’un d’entre eux a d’ailleurs déclaré que c’est la raison pour laquelle, il a décidé de ne plus construire sur Ashdod.

Suite à cette émission au cours de laquelle Mme Hélène Guelber, conseillère municipale de l’opposition, n’a pas tari de détails sur les agissements d’Amram Knafo, une enquête a été ouverte par le département Affaires économiques et Financières des services de police. C’est après avoir pris soin de verser au dossier d’accusation de nombreux enregistrements et éléments d’enquête classés confidentiels, que plusieurs policiers, munis d’un mandat de perquisition, se sont rendus au domicile de M. Amram Knafo lundi 19 mars. Suite à cette perquisition, l’accusé a été présenté devant le parquet de Rishon le Zion où la juge, Mme Itah Nahman, a demandé qu’il soit placé en garde à vue pour une semaine au terme de laquelle, ce dimanche 25 mars il a été placé en détention à domicile et ce, pour l’instant, jusqu’au 5 avril à midi.

La police continue à enquêter sur des employés municipaux et des entreprises locales. Elle a confisqué des ordinateurs et des fichiers pouvant apporter la preuve de ses soupçons et accusations.

Affaire à suivre !!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.