Sollicité par une sympathisante qui a porté à notre connaissance le cas préoccupant d’une personne atteinte d’une grave maladie et se trouvant actuellement à Bet Adar, notre association s’est rapprochée de la malade.
Elle avait commandé une paire de lunettes dont le chèque devait être présenté en banque le 11 juin et en raison de sa maladie le compte est largement en découvert.
Nous  avons sollicité l’opticien, bien connu de la communauté francophone, pour qu’il accepte le compromis suivant : moitié de la dette à sa charge et l’autre moitié payée par ADIR.
Nous avons immédiatement joint la malade pour la rassurer, le chèque ne sera pas présenté. Que les bénédictions de Madame X…. rejaillissent sur nos fidèles donateurs, c’est grâce à leur générosité que nous pouvons mener de telles actions.
Shabbat Chalom et Hag Sameah

Laisser un commentaire