la lune pour temoinCela se passait à la fête de la musique de l’Espace Francophone, à Ashdod.

« Wait a minute ! You ain’t heard  nothin’ yet », « Attendez encore un peu, vous n’avez encore rien entendu » s’exclamait Al Jolson (alias Jakie Rabinovitch) dans « Le chanteur de Jazz », le premier film du cinéma parlant !

Ces mêmes propos, Maurice Ben Ghozi, le sémillant animateur de cette soirée, aurait pu les faire siens.

Reconnaissons-lui un beau filet de voix dans son interprétation de « Chante, la vie chante » de Michel Fugain.

Mathieu,  avec sa guitare sèche et son harmonica nous entraîna sur les pistes joyeuses de la musique country et de la pop américaine.

la lune pour temoin Marc Amouyal

Marc Amouyal à la guitare et au chant, accompagné du talentueux saxo ténor Doron, nous avons arpenté le Malecon de la Havane, nous nous sommes baignés sur les plages d’Ipanema à Rio de Janeiro. De Compay Secundo à Gilberto Gil.

L’immense Gilberto Gil sera d’ailleurs en concert le 30 juillet à Ashdod !

Puis, Marc Amouyal  nous ramena sur les rives de Sépharad, sur les bords du Guadalquivir entre Cordoue et Séville. Nostalgie du pays perdu.

Enfin avec Jérémy Hababou et son beau quartet jazzy, nous avons abordé sur les rives de la Seine , à Paris. De Claude Nougaro à Serge Gainsbourg, de Gainsbourg à Piaf et Michel Jonas, les gradins du matnass  Safra  ont chaviré à l’unisson de Jérémy Hababou.

Enfin des standards de jazz nous ont ramenés sur les  rivages de la Nouvelle Orléans.

Quelle magnifique soirée avec la lune pour témoin !

 

Norbert Bel Ange  pour Ashdod café

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.