Avec 410 000 véhicules en transit chaque jour, Tel Aviv est un cauchemar pour les automobilistes. Le système de location de vélos n’a rien changé. Le miracle pourrait donc venir du ciel, avec le SkyTran.

Le SkyTran est une sorte de tramway aérien, écologique et ultra-rapide. Il va se déplacer dans les airs, le long d’un rail de guidage en suspension sur des lignes électriques. Le véhicule pourrait avancer à 100km/h.

Si tout se passe comme prévu, les israéliens seront, dans les deux ans, les premiers au monde à expérimenter un système de transport rapide futuriste conçu par la NASA dans la Silicon Valley, en Californie. Avec skyTran, les voyageurs commandent un véhicule en appuyant sur leur smartphone. Une fois à l’intérieur de la nacelle, le passager choisit une destination à partir d’une console de bord.

La construction de la première route aérienne démarre dans trois mois. Elle pourrait relier le quartier d’Atidim dans le nord de Tel-Aviv jusqu’au port de Jaffa. Si les résultats sont positifs, deux autres lignes pourraient voir le jour dans la foulée.

http://www.itele.fr/

Et en France, c’est à Toulouse, qu’un candidat aux élections municipales propose d’installer un Sky Tran.

Ce système de nacelles suspendues permet de déplacer deux personnes à la fois, dans les airs, le long d’un rail. Le véhicule se déplace grâce à un champ électromagnétique créé par des aimants, il pourra ainsi avancer jusqu’à 100 km/h. Ce système utilise très peu d’énergie et serait facile d’utilisation. Les utilisateurs n’auraient qu’à le commander sur internet, puis indiquerait leur destination une fois dans la nacelle. Autre point fort : le Sky Tran permettrai de désengorger les routes et diminuer les embouteillages, mais aussi de limiter les pollutions.

7 millions d’euros pour un kilomètre de Sky Tran

Inventé par la NASA (National Aeronautics and Space Administration), ce système est peu coûteux à installer. Selon cet article paru dans les Echos, le coût du Sky Tran est estimé à 7 millions d’euros par kilomètre, une somme bien inférieure aux 75 millions que valent l’installation d’un kilomètre de tramway ou aux 20 millions d’euros pour une voie de bus. Le projet de Tel Aviv a plu à Jean-Pierre Plancade, sénateur de Haute-Garonne et candidat aux élections municipales de Toulouse, qui compte proposer l’installation de ce tramway du futur en périphérie de la ville rose.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.