Aymeric CARON. Je pourrais écrire que son nom comporte deux lettres en trop. Je pourrais aussi reporter ces deux lettres à la fin de son nom pour le décrire encore plus franchement. Mais c’est bien pire que cela, Aymeric Caron est le porte-parole de la haine antisémite de Mohamed Merah.

aymeric caron

En effet, que disait Mohamed Merah avant d’être abattu par le RAID le 19 mars 2012 à Toulouse ? Qu’il avait tué les trois enfants juifs et le rabbin Sandler pour venger les enfants musulmans de Gaza. Quelques jours plus tard, le slameur Rost nous mettait les « sous-titres » sur Canal + face à un Goldnadel médusé : en apprenant les assassinats de Merah, Rost avait pensé au petit Mohamed de Gaza, tué « il y a une dizaine d’années ».

Caron, lui, va plus loin. Caron explique, et en quelque sorte justifie la poussée de l’antisémitisme et le lynchage d’Ilan Halimi par « les enfants palestiniens tués par des soldats Israéliens ».

France 2 vecteur, complice, ou acteur de la poussée antisémite ?

Alors, au risque de me répéter : la poussée antisémite en France, c’est toujours, et de plus en plus, France 2 qui en est le vecteur, si ce n’est l’instigateur.

J’entends déjà certains nous expliquer que France 2 est « parfait sur la Shoah » et les Juifs déjà morts. C’est vrai, mais ce n’est que pour mieux diaboliser les Juifs vivants, en Israël ou ailleurs, et inciter à la haine : exploiter les corps des Juifs massacrés par les Nazis pour mieux préparer les futurs pogroms. En France, et ailleurs.

Manuel Valls a récemment effectué des déclarations irréprochables sur son souhait de ne pas voir les Juifs de France quitter le pays. Il a raison de le souhaiter car si les Juifs venaient à accélérer leur départ de France, déjà bien entamé, le pays ne s’en relèverait pas.

Mais plutôt que souhaiter, il faut agir. Et agir, ce n’est pas seulement mettre plus de policiers devant les synagogues, les écoles et les lieux où les Juifs sont susceptibles de se rassembler.

Agir, c’est agir sur l’état d’esprit et la salubrité mentale de la population française.

Si les Juifs partent en masse, ce n’est pas – encore ? – en raison des violences physiques subies mais en raison de la violence morale, quasi quotidienne, qui leur est infligée par les médias dominants ; et encore une fois principalement par France Télévisions et plus particulièrement France 2. France 2 qui, comme par hasard, a refusé de participer au financement du film d’Alexandre Arcady… France 2 où, comme par hasard, Aymeric Caron s’est encore illustré en citant ce samedi 10 mai 2014, ceux qu’il n’aime vraiment pas : Patrick Bruel, Jean-Jacques Goldman et Cyril Hanouna.

Tariq Ramadan avait besoin de mettre les sous-titres et rappeler que sa liste était faite de Juifs. Pas Caron, il est trop subtil, et sa « clientèle » le comprend à demi-mot…

Il faut contraindre France 2 à montrer l’intégralité des propos d’Aymeric Caron

France 2 ne s’est toujours pas excusé pour la mise en scène al Dura, et ne l’a d’ailleurs toujours pas reconnue.

Bien au contraire, la chaîne utilise l’argent public pour couvrir son imposture.

France 2 est la chaîne où Frédéric Taddeï continue de sévir, tout en livrant trop souvent l’antenne aux antisémites assumés tels qu’Alain Soral, Dieudonné et Marc-Edouard Nabe.

France 2 est la chaîne où Aymeric Caron peut débiter des horreurs et revenir à l’écran les semaines suivantes ; entre-temps la chaîne aura pris soin d’expurger de ses propos ceux qui révèleraient trop crûment son antisionisme/antisémitisme.

Comme pour l’affaire al Dura, la chaîne va cacher les images du délit. Ils vont prétendre qu’Alexandre Arcady n’a pas dit la vérité, qu’il a déformé les propos de leur chroniqueur. C’est d’ailleurs ce que s’est empressé de faire Laurent Ruquier dans les jours qui ont suivi.

Il aura fallu 7 ans pour que nous obtenions la projection de rushes de France 2 en justice et que l’on découvre l’étendue de l’imposture al Dura.

Combien de temps faudra-t-il pour que les propos d’Aymeric Caron soient révélés au public ?

A moins que, consciente du risque de dévastation encouru, la chaîne ne se soit déjà débrouillée pour faire disparaitre les images les plus accablantes ? Comme dans l’affaire al Dura…

Il serait bien que le CSA, si prompt à se mobiliser pour n’importe quel propos sexiste ou autre incongruité, exige d’avoir une copie non montée de l’émission en question.

Si et seulement si le CSA agissait ainsi, il serait alors possible d’en savoir plus et de connaître l’étendue de la propagande antisémite qui a été épargnée aux téléspectateurs de France 2.

Peut-être qu’alors France 2 se déciderait à faire le ménage…

On peut rêver, on peut y croire si Manuel Valls est sérieux dans ses propos.

Sinon, tout ceci n’est que poudre aux yeux et oui, les Juifs ont et auront de plus en plus raison de quitter définitivement ce pays qui s’est coupé en deux autour de l’Affaire Dreyfus il y a plus d’un siècle, puis s’est divisé au sujet de la Collaboration dans les années 40 mais dont les « élites » politico-médiatiques se sont engouffrées dans la propagande antisémite planétaire initiée par France 2 au début du 21ème siècle.
Nous avons été nombreux à observer la campagne destinée à faire libérer les fillettes enlevées par Boko Haram. Michelle Obama et tant d’autres se sont mis à porter un signe #BringBackOurGirls.

Messieurs Hollande et Valls, si vous ne changez rien à la dégradation intellectuelle qui s’abat sur la France et au pogrom médiatique que subissent les Juifs en France, peut-être viendrez-vous un jour à la télé avec vos signes #BringBackOurJews… ou peut-être pas !

© Philippe Karsenty
Article publié dans le magazine Meteor

Laisser un commentaire