Ashdodcafé vous souhaite Chana Tova 5775Article Précédent
La chance d'être touriste à la synagogue !Article Suivant

Le jardinage français de l’antisémitisme

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article

Le jardinage français de l’antisémitisme

Le jardinage est la pratique, et parfois l’art, d’ensemencer et de maintenir des végétaux dans des conditions idéales pour leur développement.

La France, mas pas seulement, fait penser à un grand jardin où l’antisémitisme serait le végétal à soigner.

François Hollande a donné une conférence de presse dans le Palais de l’Elysée. Plusieurs sujets ont été abordés, notamment le dernier conflit dans la bande de Gaza entre l’Etat d’Israël et le Hamas.

C’est Régis Faucon « ex- TF1, toujours journaliste » (59 :00) qui s’y colle.

« (…) Vous n’avez pas semblé très inspiré au moment de l’affaire de Gaza (…) pourquoi avoir donné le sentiment de prendre parti pour un camp, en l’occurrence Israël ce qui n’était pas la meilleure façon d’exercer une politique d’équilibre (…) pourquoi ne pas avoir eu dès le début des paroles de compassions pour les victimes civiles palestiniennes et en particulier, ce qui a beaucoup choqué, les nombreux enfants tués à ce moment là »

Pour comprendre comme il se doit ces deux questions aberrantes, il faut se reporter au communiqué de l’Elysée du neuf juillet dernier faisant part de l’entretient téléphonique avec le Premier ministre israélien lui assurant qu’« Il appartient au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces ».

La veille, l’Etat d’Israël avait décidé de mettre fin aux dizaines de missiles visant les civils israéliens par l’opération « Bordure protectrice ».

Réaction de bon sens ! Entre démocraties nul ne peut attendre d’autres attitudes.

Mais dans le monde où vit la France, il est anormal d’avoir de l’empathie pour un état qui se voit menacé par des dizaines de missiles meurtriers par jour. Voire par le kidnapping et l’assassinat de ses enfants.

François Hollande aurait-il été mieux inspiré en déconseillant les représailles défensives d’Israël ? Ce qui aurait placé la population israélienne en danger continu mais aussi ravi et donné de l’espoir à ceux qui rêvent en France et ailleurs, cachés sous les oripeaux des droits de l’homme, à l’éradication de cet état.antisemitisme

Le Président de la République Française aurait-il été mieux inspiré en gardant le silence ? Voire en condamnant l’état du peuple juif refusant de voir ces citoyens menacés de morts ?

Qui aurait pris alors au sérieux la diplomatie française ?

Autre détail qui reflète parfaitement l’esprit collaborationniste français est l’affirmation, par le journaliste, que la France a pris parti pour l’Etat d’Israël « ce qui n’était pas la meilleure façond’exercer une politique d’équilibre » !

Equilibre entre l’Etat Israël d’une part et les groupes du Hamas et du Djihad islamique, reconnus par la communauté internationale, y compris pat l’allié israélien, comme groupes terroristes d’autres part ?

Est-ce cet équilibre là que la France doit exercer ?

La deuxième aberration est de voir Régis Faucon réclamer de la compassion envers « les nombreux enfants tués à ce moment là ».

Outre qu’à « ce moment là » l’opération militaire en était à ses tous débuts, on devine facilement que cette compassion aurait dû être une damnation de l’Etat d’Israël ‘’assassinant froidement et intentionnellement’’ des enfants, mais aussi des femmes et des vieillards.

Nul, en revanche, n’imaginera un instant, dans la France d’aujourd’hui, un journaliste ayant de la bouteille comme Régis Faucon demandant une condamnation des groupes terroristes pour s’être servi des civils ‘’palestiniens’’ comme boucliers humains.

Ce qui n’est plus à démontrer !

Nul n’imaginera également de sa part une demande de condamnation de ces groupes terroristes pour avoir prisintentionnellement et une fois de plus, comme cibles, des civils israéliens. Femmes, enfants et vieillards !

Ce qui reviendrait, on le conçoit aisément maintenant, à donner « le sentiment de prendre parti pour un camp, en l’occurrence Israël ».

Ce qui ne serait pas, selon Régis Faucon mais aussi la plupart de ses confères, « la meilleure façon d’exercer une politique d’équilibre ».

Si la situation au Proche-Orient n’était pas aussi tragique on en rigolerait !

D’autres, par contre, en pleureraient en constatant la progression de l’antisémitisme en France et en Europe ! Augmentation qui, sans aucun espoir de redressement, pointe directement comme responsables les gouvernements et les médias européens quasiment tous complaisants envers un narratif ‘’palestinien’’ et pro-’’palestiniens’’ faisant fi de toute les réalités.

Publié par Victor Perez

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël