communique de presse municipal du 01-11-2015unnamed (2)

En 3 ans, depuis que le programme cybernétique national « Magshimim » a été mis en place dans les rangs des lycéens, le nombre de résidents de la ville participant au programme a doublé, jusqu’à atteindre un record au niveau national (150) ; Tous les diplômés de la première promotion ont pu servir dans des unités technologiques d’élite.

4 des meilleurs diplômés ont déjà commencé à travailler dans la société de sécurité Check Point 

 Ashdod est devenue la ville israélienne leader en matière de création de capital humain dans le domaine cybernétique, et  dans la spécialisation pour les unités technologiques de l’armée. « Ashdod comporte le plus de candidats ayant été acceptés dans le programme, en seulement 3 ans. Cette année, le nombre de candidats ayant été admis dans ce programme est le plus grand nombre parmi toutes les villes participant au projet. » a déclaré le directeur des programmes cybernétiques de la Fondation Rashi, Mr Sagi Bar, lors de la cérémonie d’ouverture des études de cybernétique la semaine dernière à Ashdod. La cérémonie accueillait aussi Dani Klein, directeur du département éducatif des études secondaires, et Eti Lugasi, directrice du centre pour le service important,  qui s’est aussi vue offrir un certificat de reconnaissance pour ses travaux et ses activités sur le thème de « l’engagement important ». A la fin de la cérémonie, les élèves ont reçu un ordinateur portable de la part d’un représentant du Mifal HaPais.

unnamed (1)

Il y a 3 ans, le programme « Magshimim » a été mis en place dans la ville – Un programme cybernétique national d’études informatiques et cybernétiques pour les jeunes d’exception. Le programme est présent dans les classes de première et de terminale, et son principal objectif vise à augmenter la quantité et la qualité des diplômés des établissements scolaires, pour les intégrer à l’avenir dans l’industrie de la hi-tech et ainsi renforcer la société et l’économie israélienne.

Le programme a été fondé il y a 5 ans par la Fondation Rashi et par l’armée israélienne, qui collaborent avec d’autres organismes tels que le Bureau du Premier Ministre, le Ministère de la Sécurité Nationale, le Mifal HaPais, et plusieurs fondations comprenant notamment la Fondation Adelis, la Fondation Shulich, et la Fondation Daniel. Ces dernières années, la municipalité d’Ashdod promeut le programme afin d’offrir de plus grandes perspectives aux élèves d’Ashdod pour leur service militaire et leur avenir professionnel. 3 ans plus tard, le programme présente des résultats sans précédent  à l’échelle nationale, tandis qu’Ashdod constitue la ville leader de ce programme.

La majorité des diplômés du programme réussissent à se spécialiser dans les meilleurs systèmes technologiques et unités cybernétiques de l’armée israélienne. « Grâce aux outils qu’ils acquièrent dans le programme « Magshimim », les élèves réussissent à intégrer les unités d’élite lors de leur service militaire, et à intégrer plus tard les meilleures sociétés de Hi-tech » selon la municipalité d’Ashdod.

La découverte et la sélection s’opèrent lors de l’année scolaire de la classe de 3ème jusqu’à la fin de l’année. Les élèves sélectionnés étudient  le soir, 2 fois par semaine. La municipalité d’Ashdod a déclaré avoir investi cette année des ressources supplémentaires afin de permettre un apprentissage de qualité dans le centre d’étude, compte tenu du nombre croissant d’élèves. « Parallèlement aux études scolaires intenses et aux tests du baccalauréat,  des dizaines de jeunes d’Ashdod consacrent chaque semaine des heures d’apprentissage cybernétique, comprenant tests, taches complexes, et projet final. » selon la direction éducative, qui souligne, non sans fierté, que  « 4 des élèves se sont particulièrement distingués suite à leurs résultats technologiques. La géante société israélienne de sécurité de l’information a décidé de les recruter, à un poste qui constitue pour beaucoup uniquement un rêve. » C’est ainsi que durant l’été, les 4 jeunes se sont rendus tous les matins aux bureaux de Check Point à Tel-Aviv, pour travailler à plein-temps comme testeurs des logiciels et des produits de la société.

« Je viens d’une famille qui aime la technologie, et depuis mon enfance je savais que je voulais plus tard travailler dans la cybernétique » raconte avec enthousiasme, Yuval, 18 ans, habitante d’Ashdod, qui a été recrutée par Check Point. Elle a ajouté : « Le programme Magshimim m’a permis de me professionnaliser dans ce domaine, de réaliser mon rêve d’acquérir de l’expérience en hi-tech, et de plus tard contribuer à la sécurité nationale dans le cadre du service militaire. » « Je me suis vite habituée à mon travail chez Check Point, et je considère que j’ai obtenu un grand privilège avant mon recrutement. »

Ces prochaines semaines, Yuval devrait s’enrôler dans une des unités d’élite de l’armée israélienne.

 

 

Laisser un commentaire