Le manque d'appartements à louer à Ashdod va empirerArticle Précédent
Tich’a beAv (1/3) | Lachon Hara – chapitre 7 (7/7)Article Suivant

Lachon Hara – chapitre 7 (6/7)

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article

Dedier une halakha - Bandeau

Lachon Hara – Chapitre 7

10/ Une personne entend des propos de lachone hara’ et le locuteur relate des « signes indicateurs » prouvant que les faits sont vrais. S’il ne s’agit pas simplement d’une « absence de qualités » mais d’une mauvaise action commise et qu’il est impossible de juger la personne favorablement, il est permis d’y croire.

11/ Cette permission n’est valable que s’il s’agit de signes indicateurs flagrants et à condition que l’auditeur les ait constatés par lui-même.

12/ Même lorsque l’auditeur est autorisé à croire à du lachone hara’, il n’a pas le droit de rapporter les faits à d’autres, ni de porter atteinte physiquement ou financièrement à l’individu concerné suite à ces propos.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

©LaQuotiHalakhique

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël