Psychologie et judaïsme : la nature et ses secrets par Hanna Lachkar Haddad psychologueArticle Précédent
39 travaux interdits – Acte intentionnel (1/2)Article Suivant

39 travaux interdits – Acte intentionnel (1/2)

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article

Dedier une halakha - Bandeau

Cette halakha est dédiée pour l’élévation de l’âme de Chalom ben Eliyahou.

Acte intentionnel en présence de témoins et avec mise en garde

Il faut noter que la punition de lapidation ne s’applique qu’à celui qui a agi de manière préméditée (intentionnellement), c’est-à-dire que, d’une part, il savait que c’était interdit et que, d’autre part, deux témoins l’ont averti qu’il profanait le Chabbath en voulant accomplir un certain travail et qu’il encourait la peine de lapidation, et malgré cela il ne leur a pas obéi et a effectué le travail en question. Lorsque le Temple existait, on le conduisait dès le lendemain au Sanhédrin ; vingt-trois juges siégeaient dans ce tribunal afin de le juger sur la foi du témoignage d’au moins deux personnes ainsi qu’il est écrit : « Par la bouche de deux témoins, ou par la bouche de trois témoins, s’établira une chose » (Devarim 19, 15). Les juges interrogeaient très minutieusement les témoins et procédaient à sept examens et recherches, jusqu’à ce que les choses soient parfaitement claires et qu’il n’y ait plus aucun doute sur l’authenticité des témoignages ; l’accusé était alors lapidé.

Source : « Lois & Récits de Chabbath » aux Editions Torah-Box

Cliquez ici pour consulter le dossier complet ©LaQuotiHalakhique

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
ColisExpat

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël