Marshmallow, dopamine et récompense...par Muriel Derhy coach certifié spécialisé en ado et parentsArticle Précédent
Religion : Les tatouages et le maquillage permanentArticle Suivant

AshdodCafe et business-cafe.biz vous souhaitent «Shabbat Shalom» : dates, horaires, paracha

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
AshdodCafe et business-cafe.biz vous souhaitent «Shabbat Shalom» : dates, horaires, paracha

PARASHAT BEHOUKOTAY 2018 – shabbat du 12 mai 2018 – horaires Ashdod : Entrée 18 h 58 – Sortie 20 h 09

TOUT EST UNE QUESTION DE PRIX

Dès le début de BEHOUKOTAY, le lecteur se sent acculé à deux principes qui seraient contradictoires car le texte spécifie : « si vous observez Mes lois (….) vous aurez…. » C’est-à-dire que : « שכר מצוה מצוה » lorsqu’on accomplit un commandement on reçoit une récompense ce qui revient à dire ici que nous serons récompensés immédiatement si nous observons les commandements divins, en recevant la pluie en son temps et en quantité suffisante alors que si nous méprisons ces commandements s’abattront sur nous des punitions et sanctions diverses telles que nous pourrions y succomber et nous voir partir en exil et servir des peuples étrangers au point d’y perdre notre identité.

D’autre part, dans les Pirké Avoth on recommande de ne pas observer et accomplir notre devoir dans l’espoir de recevoir une compensation matérielle : אל תשמשו את הרב שלא על מנת לקבל פרס  : ne servez pas le maître dans le but de recevoir une récompense.

Dans la Guemara de kiddoushin il est rapporté que  la récompense accordée à ceux qui observent la loi que la récompense sera reçue dans le monde futur et pas dans ce monde ci et pourtant,  il est clair qu’en accordant des pluies abondantes et bienfaitrices il s’agit de ce monde ci, celui dans lequel nous évoluons. Pour mieux comprendre, Rabbi Moshé Hayim Luzzatto[1] nous guide ainsi : » Il est écrit dans Bereshit (la Genèse) que D a créé le ciel et la terre (HaShem bara et hashamayim veet haarets :ה, ברא את השמיים ואת הארץ  et, pour le Ramhal, cela signifie que les cieux sont le monde spirituel et la terre représente le monde matériel on se demande  dès lors où se place la frontière entre ces deux mondes et le Ramhal répond que la frontière se situe à la hauteur de nos yeux.

Cependant, lorsque nous voyons une fleur, même si nous avons fait des études de botanique ou de sciences, l’homme se trouve dans l’impossibilité de prouver quoique ce soitau-delà d’une certaine limite : celle où les yeux ne peuvent rien discerner, rien qu’un humain puisse comprendre, car  les choses telles qu’elles apparaissent sont le fruit d’une chaîne de progression et de transformation : tout est entre les Mains du Tout-Puissant!!!

L’intention du Créateur est d’éveiller les consciences et de faire comprendre à l’homme que rien n’est acquis et que, seul  son état d’esprit peut faire gagner la créature ou lui faire  perdre ce qui pourrait lui être très précieux, ainsi, IL ne détaille pas les bénédictions dont IL veut faire bénéficier Ses créatures tandis qu’IL détaille toutes les malédictions de manière à ce que l’intelligence humaine fasse prendre conscience du fait que ces malédictions seront insupportables et par conséquent qu’il sera beaucoup plus agréable d’observer les commandements  pour jouir de toutes les bénédictions.

L’objectif d’HaShem est de faire comprendre à l’être humain que si HaShem est contraint de sévir contre Son peuple qui se montre arrogant et rebelle, non seulement le peuple sera exilé de la terre qui fut promise aux Patriarches, mais, surtout, le peuple sera éloigné de son Créateur, Lui quiavait choisi d’établir Sa résidence parmi Son peuple (rappelons « Veshakhaneti betokham » : Je résiderai au milieu d’eux) IL,  ne pourra plus résider dans le temple construit pour Lui….. 

Ainsi, chacun devra prendre conscience du fait qu’il est responsable de ses actes non pas seulement vis-à-vis de lui-même en tant qu’individu mais en tant que membre solidaire d’un peuple tout entier et aussi, du fait que le lien tellurique et spirituel qui le lie à la Terre des Patriarches, mettra le sort de cette même Terre en danger.

Certes, la grande majorité des mitsvoth est applicable en dehors du pays, mais, les mitsvoth qui sont rattachées au caractère sacré de la terre patriarcale sont importantes et le peuple devra rendre compte du nombre d’années shabbatiques observées et du nombre de jubilés qu’il a été impossible de célébrer par le fait que la fin de l’exil n’a pas encore sonné.

Caroline Elishéva REBOUH

MA Hebrew and Judaic Studies
Administrative Director of Eden Ohaley Yaacov

 

[1] Ramhal acronyme de Rabbi Moshé Hayim Luzzatto (1707 à Padoue en Italie -1746 à;St Jean d’Acre ou Akko en Israël) philosophe et cabaliste auteur, entre autres, du Sentier de Rectitude  (Messilat Yesharim) et de la Voie de D (derekh HaShem).

1 Commentaire

  1. walid 15:31, Mai 11, 2018

    bokertof

    Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
ColisExpat

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël