Comme vous avez pu le constater par les deux premiers articles publiés, cette rubrique est consacrée à des israéliens/es qui par leur courage, leur détermination et leur capacité d’initiative et d’innovation ont ouvert des voies nouvelles au développement de la nation d’Israël. En hébreu nous appelons ce type de comportement  la « haloutziout »(1).  Ezra  présente aujourd’hui le rôle exceptionnel qu’a  joué et que  joue la « haloutziout » dans la création et le développement  d’Israël et entreprend un parallèle avec celui qu’a joué et que joue la prophétie.

Haloutziout et Prophétie-Ba Yamim ha hém ou ba Zéman ha Zé(2)!

                                        Moché et les Tables de la LOI                                                  

Le passage de la Mer Des Joncs et le rôle de Nahchon Ben Aminadav
 

BA YAMIM HA HEM (Epoque du Tanakh) 

Durant le premier millénaire après la sortie d’Egypte, le peuple d’Israël est  façonné par la parole du Tout Puissant transmise par les prophètes (de Moché à Hagaï(3), Zachariah(4) et Mal’achi (5)).

Le « prophète » est un  » instrument  » permettant au Tout Puissant  de s’exprimer par sa bouche et de transmettre au peuple d’Israël ses directives. 

Moché est le prophète exemplaire au travers de qui la parole du Tout Puissant permet la  libération de l’esclavage, la création du peuple d’d’Israël et son façonnement par la Torah. 

Na’hchon fils d’Aminadav de la tribu de Yehouda(6) est le Haloutz exemplaire :sept jours après la sortie d’Égypte, les ex-esclaves hébreux se retrouvèrent coincés entre une mer déchaînée et l’armée égyptienne vengeresse. Alors le Tout Puissant donna à Moïse un ordre qui semblait impossible à réaliser : « Parle aux enfants d’Israël et qu’ils avancent! »L’ordreavait été donné d’avancer, avec ou sans mer sur le chemin.

Mais le peuple hésitait à « se jeter à l’eau »C’est à ce moment que le dévouement et la bravoure de Na’hchone se manifestèrent. Il bondit et se jeta à la mer, etsuite à son geste la mer s’ouvrit « miraculeusement »ce qui permit de mettre à découvert 12  passages à sec, un par tribu : le peuple entra dans la mer et fut sauvé de l’affrontement avec l’armée des Pharaons.

La combinaison entre prophétie et haloutzioutà l’époque du Tanakh(7)se retrouve dans l’exemple de Na’hchone: le peuple d’Israël est coincé, il risque l’anéantissement, le Tout Puissant par l’intermédiaire du prophète Mochéexige du peuple d’avancer et de faire face à un obstacle apparemment incontournable (la mer des Joncs). Face à cette situation impossible, un individu armé de courage  prend l’initiative de « se jeterà l’eau » en risquant sa vie et le miracle « impensable logiquement  » se produit : la  brèche indispensable se produit, le  Commandement du Tout Puissant s’effectue,le peuple est sauvé.

C’est le cas de Na’hchone, mais a peu de choses près, c’est aussi le cas  de Mattatiahou le Cohen(8) et de ses fils (9) qui en l’absence de toute autorité centrale du peuple d’Israël,  prennent l’initiative de l’appel à la révolte et de la conduite des combats des Maccabim (10)contre l’empire grec des Séleucides(11)et sauvent le peuple de l’anéantissement par l’assimilation à l’hellénisme.

C’est aussi le cas  d’Esther qui face au décret d’anéantissement des juifs d’A’hachveroche(12)empereur de Perse prend l’initiative, se déclare juive face à l’empereur, risque la mort et le miracle se produit : le peuple est sauvé  de l’anéantissement par le massacre. 

Nous constatons prophétie et haloutzisme à l’époque du Tanakh se complètent : la combinaison des deux ouvre la possibilité aux miracles et au sauvetage du peuple d’Israël.

BA ZEMAN HA ZE (Depuis le début du sionisme moderne)

Binyamin Zeev Theodore Herzl

David Ben Gourion

Durant l’exil, à ma connaissance, nous n’avons eu ni prophétie  ni haloutziout. 

Ce n’est plus le cas  depuis le mouvement sioniste prônant prophétiquement le retour à la Terre d’Israël, la re-naissance de la nation hébraïque et la réunion des exilés d’Israël:la haloutziout de centaines de milliers de ceux qui se sont « jetés à l’eau » pour réaliser concrètement la prophétie sioniste et la multitude de miracles qui ont permis à l’état d’Israël de vaincre ses ennemis et de devenir une des 35 puissances(13) les plus développées du monde, se sont réalisés. 

Le Tout-Puissant a doté le peuple d’Israël depuis le début du mouvement du retour à la Terre d’Israël de deux dons hors du commun, la « capacité prophétique » et la « haloutziout moderne »; ces dons ont fait de la nation moderne d’Israël une nation exceptionnelle en mesure d’avoir:

  • d’une part des « visionnaires » pour voir à l’avance comment assurer l’avenir de notre peuple et « créer  » à temps les conditions lui permettant de sur-vivre et de sur-monter des catastrophes qui dans la « logique rationnelle » auraient dû amener à son anéantissement
  • d’autre part des centaines de milliers d’hommes et des femmes courageux pleins de capacités d’initiative et d’innovation pour monter en Israël , surmonter les obstacles et « faire la brèche »dans le mur des contraintes pour permettre aux autres de les suivre et de developper la nation.

Contrairement à la « logique rationnelle », la « capacité prophétique » ne perçoit pas les contraintes de la réalité, « comme des faits incontournables » contre quoi il est vain de se mesurer; elle repose sur une « pensée visionnaire « ,postule de la nécessité d’agir « ici et maintenant  » en fonction de cette vision sans être paralysé par les obstacles apparemment incontournables.

Dans un deuxième temps grâce à la « haloutziout » sont trouvées »miraculeusement(14) » des solutions innovantes et originales qui permettent de surmonter dans la réalité les difficultés résultant de ces « obstacles incontournables ».

La « capacité prophétique » combinée avec la « haloutziout » à notre époque constituent les facteurs essentiels de la re-naissance et du  développement de la nation d’Israël moderne.

La création de l’Etat d’Israël en Mai 1948 fut l’acte d’un visionnaire prophétique David Ben Gourion  qui a su, le premier parmi les dirigeants du Yichouv de l’époque,que la date était propice et que l’Etat hébreu, faible et démuni, devant faire face à des problèmes gigantesques tant militaires que sociétaux qui étaient « logiquement insurmontables » allait tenir grâce à la « haloutziout » du peuple d’Israël.

Cette création, elle-même s’inscrit dans la lignée de la vision prophétique de  Binyamin Zéév Théodore HERZL  combinée avec la haloutziout des sionistes qui ont mis en œuvre concrètement le projet prophétique du visionnaire et surmonté tous les obstacles logiquement incontournables jusqu’à la création de l’Etat.

Tout au long de l’installation progressive de millions de sionistes sur la Terre d’Israël depuis la fin du XIXème, les ‘olim ont dû acquérir les capacités nécessaires pour créer une agriculture alors qu’il s’agissait le plus souvent d’intellectuels d’artisans et de commerçants, pour faire face aux maladies de la région (telles que la malaria), pour faire face à l’hostilité armée des populations locales et créer une armée ,pour lutter contre la désertification en plantant des millions d’arbres, pour créer un système d’éducation a tous les niveaux, pour développer la recherche –développement et l’innovation et surtout pour créer une culture originale hébraïque puisant ses sources dans le Tanakh et créant son développement moderne au travers de l’expérience concrète du développement de la nation nouvelle.

Les sionistes depuis la fin du XIX èmesiècle jusqu’à aujourd’hui, concrétisent la prophétie du  « Retour » en affrontant en Israël avec courage tous les problèmes de leur installation sur la Terre de Nos ancêtres et de leur intégration à la nation hébraïque renouvelée d’Israel sont des « haloutzim » et font « ‘avodat kodesh! »(15)

C’est le miracle d’Israël!

Contrairement à ce qu’imaginent ceux qui ne connaissent pas bien notre nation, ce miracle ne résulte pas  pour l’essentiel de l’action des Autorités à tous les niveaux ;

Il se  produit en suite a  des centaines de milliers d’initiatives individuelles d’hommes et de femmes courageux qui face à des problèmes apparemment incontournables ont « forcé le destin et créé la brèche » qui a permis d’avancer et de poursuivre le développement de la nation d’Israël.

Les articles déjà publiés comme ceux qui vont suivre sont basés sur l’histoire de haloutzim exceptionnels de notre époque. 

LE POINT DE VUE DE ‘EZRA

Qui sont les haloutzim aujourd’hui ? Na’omi Chémér dans sa chanson « Omrim yéch na Erétz »(16)pose la question au Rabbi ‘Akiba (17)  « Ou sont nos saints aujourd’hui? » et le rabbi répond  » le peuple d’Israël sont les Maccabim d’aujourd’hui ».

A mon avis l’intention de Na’omi Chémér est de dire que tous ceux qui concourent a la re-naissance et au développement de la Nation actuelle d’Israël sont les Maccabim d’aujourd’hui.

Les ‘olim font partie des  haloutzim d’aujourd’hui! Faire une ‘aliya c’est  » se jeter à l’eau » affronter l’incertitude des ressources, l’apprentissage a une langue nouvelle, l’acquisition d’une culture fondamentalement différente de celle du pays des goyim dont nous sommes originaires, c’est sacrément pas facile!

Mais les ‘olim se sentent disposer en Israël d’une énergie extraordinaire, hors commun avec celle dont ils disposaient dans leur pays d’origine; ils  affrontent toutes ces difficultés avec succès pour la plus grande partie(16) et contribuent à leur tour  au développement de la nation tout en faisant  les « nouvelles brèches » qui  permettront au peuple déjà en Israël  de croitre et de se renforcer et a ceux qui vivent encore en exil de les rejoindre progressivement.

Ce n’est pas par hasard qu’Israël est devenue la Start Up Nation d’aujourd’hui !
Les innovateurs comme les haloutzim prennent l’initiative et font preuve de courage pour ouvrir de nouvelles brèches de développement à notre pays. 

EXPLICATIONS & COMMENTAIRES :

(1)« haloutziout »: Le mot « haloutz » est souvent traduit dans les langues étrangères par le mot « pionnier », la « haloutziout » serait donc une attitude des pionniers des premières ‘alyot-

Cette traduction est fausse : elle ne fait pas le lien avec la permanence de cette qualité exceptionnelle du peuple d’Israël, depuis sa création à la sortie d’Egypte jusqu’à ce jour. Le radical « lé halétz » c’est sauver d’une situation dangereuse ; en fait c’est celui qui sauve le peuple d’Israël,  en ouvrant la voie à la libération de contraintes  jugées logiquement  incontournables. 

(2)« Ba Yamim ha hém ou ba Zéman ha Zé« : phrase qui se trouve dans la bénédiction de l’allumage des lumières de Hanouka pour signifier que pour le peuple d’Israël, le Tout Puissant a fait des miracles à toutes les époques depuis la création du peuple ,à  l’époque tanakhite mais aussi à notre époque.

(3)« Hagaï « :prophète de l’histoire du peuple de Yehuda (Judée) après le retour de l’exil de Babylone (-520). Il encouragea le peuple à reconstruire le Temple de Jerusalem.

(4)« Zachariah » : prophète de l’histoire du peuple de Yehuda (Judée) après le retour de l’exil de Babylone (-520). Il encouragea le peuple à reconstruire le Temple de Jerusalem.

(5)« Mal’achi »: a vécu aprèsHagaïet « Zachariah » (-420), dernier des prophètes du Tanakh.

(6) « Na’hchon fils d’Aminadav de la tribu de Yehouda »: descendant de Yehuda (fils de Ya’acov) appartient à la 5ème génération. Suite à sa bravoure il est devenu le prince de la Tribu de Yehouda a qui a été donnée la royauté. David le roi  est l’arrière-petit-fils de ‘Aminadav.

(7)« Tanakh » :la bible hébraïque (Torah (la Loi), Nevïim (les Prophètes), Khtouvim (Les Chroniques).

(8)« Mattatiahou leCohen »:appartient à une famille de Cohanim (prêtres) de la ville de Modi’in (à l’époque une petite ville en zone rurale) qui desservait le Templede Jérusalem. Lorsque la répression de l’empire grec des  Séleucides commença il tua le représentant d’Antiochus Epiphane venu exiger qu’il sacrifie aux dieux grecs et déclencha la révolte des Maccabim. 

(9)« et de ses fils »:Mattatiahou était un homme âgé : il mourut un an après le déclenchement de la révolte; son fils Yehuda lui succéda aidé par ses  frère Shim’on et Yonatan ; Yonatan lui succéda puis Shim’on: la lutte contre l’empire grec des Séleucides et leurs alliés dans le peuple d’Israël (l’aristocratie hellénisante) a  été très longue. 

(10)« Maccabim » : la  devise de la révolte de Mattatiahou et de ses fils était  « Mi El Kamokha Ba Elim Adonaï! » (« Qui est comme Toi entre les dieux, Seigneur »),devise qui a donné le nom aux révoltés victorieux « les Maccabim ». 

(11) : « empire grec des Séleucides » a lamort d’Alexandre le grand, de Macédoine, son immense empire a été partagé en 3 parties, la partie asiatique ou régnaient les Séleucides, la partie africaine ou régnaient les Lagides (Ptoléméens) et la partie européenne ou régnaient les Antigonides.

 (12)« A’hachveroche »: roi tout puissant de l’empire Perse, régnant  sur 127 pays, de l’Inde jusqu’à l’Ethiopie; 

(13)« une des 35 puissances » : Israël fait partie aujourd’hui des 35 puissances au niveau de vie le plus élevé du monde, a dépassé dans ce groupe des pays comme la Grèce, l’Italie, l’Espagne et le Portugal et est en voie de parvenir ou de dépasser celui de la France. 

(14)« miraculeusement » : lorsque Na’hchon s’est jeté à l’eau, la mer s’est miraculeusement retirée. Suivant nos sages , pour qu’il y ait un miracle , nous devons faire l’impossible pour l’atteindre , et seulement alors , le Tout Puissant intervient et nous aide « miraculeusement » a l’atteindre.

Par exemple, le héros d’Israël,général de brigade Avigdor KAHALANI raconte que la réussite de son action pour stopper le déferlement de l’armée syrienne sur la Galilee alors qu’il n’était que chef de bataillon de 150 tanks recrutés en hâte d’unités diverses pour stopper 470 tanks syriens dans les combats très difficiles de la « vallée des pleurs » a été miraculeux !

 (15)« ‘avodat kodesh! »: traduction personnelle : « travail béni par le Tout Puissant ».

(16)« Omrim yech na Erétz » une des très belles chansons de Na’omi Chémér artiste, poétesse, compositrice, pianiste, personnage national et populaire qui a joué un rôle essentiel pour monter le moral du peuple d’Israël en périodes difficiles et lui donner foi en son avenir.

(17)« Rabbi ‘Akiva »: Chef Spirituel qui a vécu en Terre d’Israël en l’an 137; il  joue un rôle essentiel dans la pensée juive(mentionne dans le Talmud de Babylone 1500 fois environ). Assassiné par les Romains après avoir été torturé pour avoir enseigné la Torah ce qui était interdit.

(17)« la plus grande partie » le taux de succès de l’immigration en Israël est relativement élevé en comparaison de celui des autres pays intégrant des immigrants tels que le Canada, les Etats Unis, l’Australie : il atteint en  Israël 80% ou plus alors qu’ailleurs il se situe entre 70% et 75%.

 Ezra : 13 Janvier 2017

‘Ezra, Ingénieur et Économiste, Fondateur et Directeur d’Entreprise en Israël, a contribué au développement technologique du Traitement des Eaux, a aidé des dizaines de ‘olim  francophones à s’intégrer  en Israël et continue à le faire pour tous ceux qui le souhaitenthttps://www.facebook.com/banoun.ezra .(http://www.alyah.fr/article/442/Un+parcours+exemplaire+%3A+Des+mines+de+Paris+%C3%A0+la+direction)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire